Gala…à Tsampéhro !

Vendredi 22.11.2013 - 255Il y a un mois, la presse et les professionnels du vin découvraient les trois cuvées de l’Edition I du Clos de Tsampéhro. Vendredi 22 novembre, ce fut le tour de quelque quatre-vingt amis du projet, entouré d’une brochette de personnalités, de prendre la relève à l’Espace Tsampéhro autour d’un dîner gastronomique magistralement exécuté par le chef sédunois Damien Germanier (17/20 au Gault & Millau cette année !). Et pour marquer le coup, même le chai du Tsampéhro avait revêtu un « ptit air de fête » avant l’heure: 250 bougies…pour accueillir en douceur nos invités.

Vendredi 22.11.2013 - 158Grand honneur : nos amis Gonzague et Thierry Lurton (de la dynastie bordelaise éponyme) ont fait le voyage depuis Bordeaux.

Vendredi 22.11.2013 - 34La grande Dame de Fully était aussi présente (Marie-Thèrese Chappaz), ainsi qu’Axel Maye et son épouse (Cave Simon Maye & fils). François Murisier et Gérard-Philippe Mabilllard complétaient le tableau des « peoples » du vin, alors que du côté sportif Steve Morabito prenait quelques bons conseils auprès de Marius Robyr.

Vendredi 22.11.2013 - 84A l’apéritif, nos convives venus d’Espagne, du Luxembourg, de France, des cantons de Genève, Vaud, Fribourg, Neuchâtel et…du Valais, ont pu suivre une dégustation des vins du Clos de Tsampéhro animée par Emmanuel Charpin en duo avec un impressionnant José Vouillamoz, LE généticien des cépages. A la clé, une passion commune et communicative par deux spécialistes de l’univers des vins suisses !

Vendredi 22.11.2013 - 183A table, c’est le Tsampéhro Brut qui ouvrait les feux sur un « carpaccio de noix de St-Jacques à l’huile de vanille et pomme verte, crème prise de céleri et caviar ». Le « filet de cerf sauvage, rôti aux épices à läckerli, comme un papet vaudois, raisins et bruxelles » qui lui succèda, fondant à souhait, fit également sensation dans la salle, avec un Tsampéhro Rouge qui l’accompagna très dignement. Entretemps, c’est le Président de la Commune de Lens, David Bagnoud, puis le Conseiller d’Etat valaisan Jacques Melly qui – au-delà de leur présence à l’événement – nous touchèrent au cœur avec de très chouettes discours d’encouragement.

admin-ajax1Puis, c’est Manu Piller, maître-fromager à Semsales et ami de longue date de Joël Briguet, qui nous présenta son « Nirmont » affiné plusieurs mois au Marc de Tsampéhro (Marc de Cornalin 2011, élevé en fût de chêne): une véritable tuerie…que tenta de sublimer le Tsampéhro Blanc. Avant le dessert, ce sont encore deux autres compères qui s’emparèrent du micro: Sébastien Rey et Gilles Besse qui nous concoctèrent un mini « Al Dente » bacchique en mettant à l’épreuve trois autres invités : le québécois Bob Mongrain (entraîneur–chef du HC Sion), l’ambassadeur Nicolas Bideau (Directeur de Présence Suisse) et la genevoise Laure Drieberg. Et c’est, bien sûr, cette dernière qui remporta le magnum de Tsampéhro Rouge offert au vainqueur !

Vendredi 22.11.2013 - 297Apparition enfin – sous les applaudissements – de Damien Germanier pour nous présenter son « parfait glacé aux marrons et Marc de Tsampéhro, crème brûlée au chocolat dulcey », que les plus hédonistes accompagnèrent d’un vénérable petit verre de…Marc de Tsampéhro.

DESSERTSoirée très émouvante pour les Tsampéhristes…et petite engueulade de Vincent Tenud le lendemain matin: il paraîtrait qu’une forte odeur de havane flottait dans le chai à son arrivée…

Vendredi 22.11.2013 - 16