Vaccin anti-grippal

SONY DSC

En hiver, les «coups de froid» sont inéluctables chez l’humain, provoquant leur lot de désagréments grippaux et autres rhumes. Pour le vin, en revanche, l’hiver représente une aubaine curative ! Alors que les fermentations malo-lactiques sont terminées depuis quelques jours, notre Edition III du Clos de Tsampéhro (millésime 2013) subit maintenant une thérapie de choc à basse température qui va durer plusieurs semaines.

Froid 2

Cette phase de stabilisation du vin (entre -5°C et -2°C) permet la cristallisation, puis l’élimination de la part « instable » de l’acide tartrique résiduel (acide organique naturel produit par la vigne tout au long de la maturation du raisin). Sans cela, cet acide tartrique risque de se « figer » lors de la réfrigération des bouteilles et provoquer une « gravelle » visuellement gênante pour certains dégustateurs. En effet, ces cristaux scintillants fixés sur le bouchon des bouteilles ou au fond du verre du dernier convive servi, sont rarement du meilleur effet…En « traitant » les vins par le froid de manière contrôlée dans nos cuves, on évite ainsi que le phénomène ne se produise dans vos bouteilles, et provoque un gros «coup de chaud» au salon au moment de la dégustation…

Chai précipitations WEB