Vendredi….Saint-Violier !

Il y a quelques semaines, une joie sincère nous a envahi lorsque nous avons appris que le chef sommelier du Restaurant de l’Hôtel de Ville à Crissier (3 étoiles Michelin, 19/20 Gault & Millau…) avait référencé notre Clos de Tsampéhro Rouge, Edition I sur sa prestigieuse carte des vins. La tentation était dès lors trop forte pour les tsampéhristes pour ne pas réserver une belle soirée sur place afin de savourer une des meilleures cuisines du monde tout en dégustant – entre autres beaux flacons – « notre » Clos de Tsampéhro. Ce fut donc chose faite Vendredi Saint dernier, où cela ressembla davantage pour nous à une Saint-Violier, tant les talents du chef Benoît Violier et de sa brigade nous ont complètement soufflé. Quelle fête ! Accueil, service, couleurs, produits, textures, saveurs, cuissons…tout était sublime…

VIOLIER 1

Le Maître Benoît Violier et trois afficionados tsampéhristas

Même le boss Joël Briguet, qui d’ordinaire « psychote » sur le boeuf et ses mille déclinaisons, a englouti mollusques et caviar osciètre, morilles blondes et brunes, foie gras de canard des Landes, grenouilles, langoustine Royale, St-Pierre et pigeon de Bresse..c’est peu dire. On nous a même régalé – hors menu s’il vous plaît – d’un magistral soufflé au fruit de la passion « façon Girardet »…une tuerie. Bref, un beau moment d’éternité entre compagnons d’aventure. Un immense merci aussi au chef sommelier Michele Caimotto, qui pose ici gentiment au côté de Christian Gellerstad  (et d’une bouteille du Clos de Tsampéhro…) et qui nous a époustouflé par des accords mets-vins irréprochables et créatifs, avec en point d’orgue un Bonnes-Mares d’anthologie (Domaine d’Auvenay, 2003).

VIOLIER 2

Un nouveau rendez-vous est pris en décembre – avec Manu Charpin cette fois (excusé ce vendredi pour paternité récente) – pour se sustenter des plats de chasse, toute grande spécialité du chef Violier.

P.S. ce magnifique dîner nous rappelle qu’il nous faut vous communiquer la jolie liste des restaurateurs et cavistes qui nous ont déjà fait confiance pour cette Edition I du Clos de Tsampéhro. Ce manquement sera corrigé dès le prochain billet de ce blog !