Swiss Deluxe by Vinifera-Mundi…

Vinifera Mundi - Clos de Tsampéhro

Actif en Suisse depuis 2009, la plateforme Vinifera-Mundi.ch se passionne pour le travail des viticulteurs à travers le monde. Avec plus de 15 ans d’expérience, Jean-François Guyard, fondateur du site, expert en vin et passionné d’œnologie, communique par ce biais de nombreux articles où il partage ses impressions de dégustation. En collaboration avec Andi Spichtig et Adrian van Velsenjournalistes et blogueurs indépendants, il organise régulièrement des séances de dégustation à l’aveugle sur diverses thématiques autour de grands vins.

Sensible à l’évolution qualitative des crus « haut-de-gamme » helvétiques et plus particulièrement valaisans, Jean-François Guyard a logiquement voulu se forger un avis neutre et objectif en mettant sur pied une soirée dédiée aux cuvées du Clos de Tsampéhro et au fameux Electus de la maison Provins. Et pour s’assurer du juste potentiel de ces vins, quoi de mieux qu’une sélection de crus prestigieux pour compléter la série ? Voilà donc nos jeunes flacons valaisans comparés aux stars internationales parmi lesquelles nous pourrions citer, entre autres, les noms suivants : Château Léoville-Barton 2003, Château Mouton Rothschild 2002, Château Montrose 2003, Château Grand Puy-Lacoste 2003, Château Angélus 2003, Tignanello 2010 ou encore un Meursault 1er Cru Les Charmes 2011 de la maison Henri Boillot.

Sur le banc suisse, nous retrouvons la Cuvée du Clos de Tsampéhro Extra Brut 2012, le Clos de Tsampéhro Blanc Édition II (2012), les Clos de Tsampéhro Éditions I (2011) et III (2013) ainsi que l’assemblage blanc Éclats 2014 et l’assemblage rouge Electus (2010 et 2011) de notre confrère Provins. La dégustation est menée à l’aveugle par un collège de plusieurs personnes parmi lesquelles nous retrouvons Jean-François Guyard et Adrian van Velsen de Vinifera-Mundi.ch

Malgré l’exercice périlleux d’une telle dégustation comparative, le résultat s’avère plus que convainquant. En effet, les notes des 14 vins rouges dégustés tiennent dans un mouchoir de poche avec seulement 1.56 points d’écart entre la valeur la plus haute et la note la plus basse…et même si les grands Bordeaux remportent la tête du classement, il faut relever que tous étaient issus de millésimes en pleine maturité, compris entre 2002 et 2005… alors que le plus « ancien » des vins valaisans n’était que de 2010. Le Clos de Tsampéhro Blanc remporte une belle deuxième place à 22 centièmes du 1er, et devant le Meursault Les Charmes 2011 !

Dans leur bilan, les journalistes de vinifera-mundi.ch restent aussi conscients que les vins valaisans dégustés ont besoin de temps pour s’épanouir, promettant certainement de grandes émotions à l’avenir. Jean-François Guyard restent donc convaincu de la force de ces nouvelles recrues en relevant le très grand potentiel du Clos de Tsampéhro et de notre « collègue » Electus. Nous le remercions chaleureusement pour son professionnalisme dans l’organisation de cette magnifique rencontre entre stars mondiales et jeunes poulains valaisans…et pour ces conclusions plus qu’encourageantes.

Voilà de quoi maintenir le cap et d’œuvrer sereinement pour les futurs millésimes…dans l’attente du match retour avec des cuvées de Tsampéhro de 10 ans d’âge, en pleine maturité !

Retrouvez le contenu intégral de l’article an allemand en le téléchargeant sur ce lien.