Magnifique article dans Bilan « Tsampéhro: le temps des racines »

Un grand merci au magazine Bilan pour ce bel article sur le Clos de Tsampéhro.

Il illustre bien notre philosophie et nos valeurs.

Pour découvrir tout l’article, cliquez sur le lien ici! 

Screenshot 2018-06-12 20.09.28

Tsampéhristes…Heureux et tristes !

Heureux d’avoir vécu, ce lundi, notre journée de lancement pour les professionnels de l’Édition V (vendanges 2015) avec une belle participation et des commentaires élogieux sur nos vins. Non seulement c’est un millésime exceptionnel qui a été proposé à la dégustation et à la vente, mais il a été accompagné de la présentation du dernier né de la famille des vins du Clos de Tsampéhro: notre première cuvée de Completer (vendanges 2014) ! De nombreux grands chefs, sommeliers, cavistes, médias et critiques de l’Helvetovino étaient de la partie, et sont restés après les travaux pratiques pour partager une sympathique dégustation de quatre…fondues avec l’équipe au complet.

Tristes toutefois, d’avoir informé le même jour nos partenaires commerciaux qu’Emmanuel Charpin – notre Directeur Commercial depuis cinq ans – allait devoir prendre quelques distances d’avec le Clos de Tsampéhro. En effet, Emmanuel qui s’était engagé à accompagner notre aventure durant les premiers millésimes – et à tenu promesse ! – tout en poursuivant en parallèle d’autres activités liés à l’univers du vin, va bientôt rejoindre l’équipe de Direction du Château de Villa à Sierre. Cela ne représente en fait qu’une continuité dans son parcours professionnel, puisque Emmanuel nous avait rejoint après avoir déjà officié cinq ans comme responsable de l’œnothèque du Château de Villa, et y avait conservé de nombreux mandats ces dernières années. Dès le début de l’année prochaine, Emmanuel va donc concentrer l’essentiel de son action auprès de cette quasi-institution valaisanne, où il rejoindra l’équipe du nouveau Directeur, Yannick Tenud…qui n’est autre d’ailleurs que le frère de Vincent Tenud, notre Tsampéhriste œnologue !

Le Château de Villa œuvrant cependant à la notoriété de l’ensemble des vins et des producteurs du Valais, il aurait été inconvenant qu’Emmanuel, dans ces nouvelles fonctions, reste directement attaché à l’un d’entre eux, en occurrence le Clos de Tsampéhro. Il est donc compréhensible, mais triste pour nous, qu’Emmanuel doivent s’affranchir de notre aventure, tout en demeurant à l’avenir, comme il le dit lui même, le meilleur ambassadeur de cœur de nos vins ! Emmanuel a vibré pour Tsampéhro, a fait vibrer le projet Tsampéhro et nous a fait vibrer, nous Tsampéhristes, amis et clients du projet, par ses larges connaissances œnologiques et, par dessus tout, par sa passion communicative du vin. Nous lui souhaitons, avec toute notre amitié, le meilleur pour la suite !

Sa dernière mission avant son départ, toutefois, sera la mise en orbite de notre nouveau Directeur Commercial – ou plutôt Directrice Commerciale ! – puisque nous avons la grande chance d’accueillir dans notre société, à compter du 1er décembre prochain, Johanna Dayer. Johanna est diplômée de l’École Hôtelière de Lausanne et a obtenu un Master en marketing digital auprès de l’institut CREA, à Genève. Elle est aussi candidate à l’obtention du sésame ultime des professions du vin – le titre rare et convoité de Master of Wine – pour lequel elle continuera de se préparer quelques années en parallèle de ses fonctions au Clos de Tsampéhro. Ces dernières années, Johanna Dayer a également travaillé pour l’entreprise Provins en Valais, en œuvrant de manière importante au marketing et à la commercialisation de la gamme de vin de prestige Electus. Jeune passionaria du vin, avec – déjà – une impressionnante connaissance des multiples facettes de ses métiers, Johanna va nous aider à progresser encore dans notre quête de l’absolu bachique ! Emmanuel et Johanna contacteront prochainement chacun de nos partenaires pour assurer une transition douce.

Un autre renfort de qualité a également rejoint, il y a quelques semaines, les équipes de la Cave La Romaine et du Clos de Tsampéhro, puisque la meilleure apprentie formée au sein de l’administration cantonale valaisanne, Angélique Délèze, épaule dorénavant à la cave notre œnologue Vincent. La jeune résidente de Réchy vient juste de boucler quatre années d’études et de pratique au Domaine du Grand-Brûlé de Leytron avec un double certificat de compétences en poche, celui de viticultrice et de caviste.

Vive les femmes du vin !

Tsampéhro dans les étoiles !

Post Horeca et revendeurs

Depuis le lancement de son premier millésime, les crus du Clos de Tsampéhro ont obtenu la confiance de nombreux professionnels du vin et de la gastronomie. L’Édition I (millésime 2011), malgré son volume limité, avait déjà convaincu quelques chouettes ambassadeurs que nous avions inventorié dans un billet précédent (Gastronomie & Tsampéhro !). Aujourd’hui, après trois millésimes, cette liste s’est joliment étoffée, avec toujours une forte représentation valaisanne, mais aussi une percée outre-Sarine ! Globalement, le Clos de Tsampéhro totalise déjà 13 étoiles, un peu comme le FC Sion, mais des étoiles Michelin (soit environ 10% des étoiles Michelin distribuées en Suisse). On en est très fier, mais aussi très reconnaissant envers ceux qui, jour après jour, participent à la mise en avant de nos efforts précieux flacons. Merci à tous ces ambassadeurs, étoilés ou pas…et n’hésitez surtout pas à leur rendre visite !

Restaurants :

Restaurant de l’Hôtel de Ville, à Crissier (3 étoiles Michelin, 19 points G&M)

Le Terminus – Didier de Courten, à Sierre (2 étoiles Michelin, 19 points G&M)

The Restaurant, The Dolder Grand Hotel, à Zurich (2 étoiles Michelin, 18 points G&M)

La Locanda, The Capra Hotel, à Saas-Fee (2 étoiles Michelin)

Le Bayview, Hôtel Président Wilson, à Genève (1 étoile Michelin, 17 points G&M)

Le Pas de l’Ours, à Crans-Montana (1 étoile Michelin, 17 points G&M)

Damien Germanier, à Sion (1 étoile Michelin, 17 points G&M)

Le Mont-Blanc, Le Crans Hôtel & Spa, à Crans-Montana (1 étoile Michelin, 16 points G&M)

La Table d’Adrien, à Verbier (17 points G&M)

Auberge de l’Onde, à Saint-Saphorin (15 points G&M)

La Sitterie, à Sion (15 points G&M)

Le Mont-Rouge, à Haute-Nendaz (15 points G&M)

La Cène, à Fribourg (15 points G&M)

Le Bistrot Gourmand, à Lens (14 points G&M)

Le Giardino, Hôtel Guarda Golf, à Crans-Montana (14 points G&M)

Le Parkhotel Bellevue, à Adelboden (14 points G&M)

Le Café de la Gare, à Cully (14 points G&M)

L’Indigo, Fondation Pierre Arnaud, à Lens, Crans-Montana (14 points G&M)

Chalet Royalp, à Villars-sur-Ollon (14 points G&M)

Le Chetzeron, à Crans-Montana (Toqué G&M)

La Parenthèse, à La Chaux-de-Fonds

Le Crans-Ambassador, à Crans-Montana

Le Restaurant de l’Aéroport, à Sion

Restaurant de l’Hôtel de Ville, à Attalens

Les 3 Suisses., à Vucherens

Le Minotor, à Genève

Bodmenstubli, à Loèche-les-Bains

Hôtel Graecherhof, à Grächen

Hôtel Carlton, à Lausanne

Le Château de Villa, à Sierre (cave de garde)

Le Farinet, à Crans-Montana

Wirtschaft Niesenberg, à Kallern

HoHliebestubli, à Adelboden

le C-Ca, à Sion

 

Cavistes:

Cave SA, à Gland & Genève

Granchâteaux SA, à La Conversion

1870 Vins & Conseils, à Monthey

Hischier Weine, à Brig

La cave de Reverolle, à Reverolle sur Morges

Edulis SA, à Genève

Manor Sierre, à Sierre (uniquement dans l’armoire à vin des crus de prestige)

Le Cellier Suisse, à Gryon

La Cave à Lait, à Nendaz

Impérial-Montreux, à Montreux

Macbirc SA, à Verbier

Escapade bourguignonne: étape 2 !

Etape 2: le programme du jour s’annonce chargé… et comme nous ne pouvions séjourner en Bourgogne sans visiter l’un de ses fameux négoces, nous débutons par une visite à la Maison Louis Jadotau cœur même de la ville de Beaune. Nous sommes reçus par Pierrick Prevost, l’un des principaux responsable commercial de l’établissement, et au vu de l’ampleur de l’espace de vinification, la taille de l’entreprise se devine aisément…Fondée en 1859, l’exploitation contrôle aujourd’hui 225 hectares en A.O.C. parmi lesquelles bon nombre de noms prestigieux et de Grands Crus ! Nous en découvrons d’ailleurs quelques-uns par une dégustation sur pièce, puis en flacons avec quelques millésimes plus anciens, tous estampillés d’une tête de Bacchus, symbole de Louis Jadot.

Bourgogne 7

 Une (petite) partie des chais de la maison Louis Jadot.

Nous prenons ensuite le chemin de la tonnellerie Cadus, un des fournisseurs existants de la cave La Romaine, afin d’évaluer l’adéquation de certaines de ses barriques pour élever une partie des vins du Clos de Tsampéhro. Cela reste toujours une expérience impressionnante que de se plonger dans l’univers des tonneliers, un peu comme si l’on pénétrait dans l’antre de Vulcain ! Du parc de séchage des merrains à l’expédition, nous parcourons les nombreuses étapes de la réalisation des fûts, accompagnés des explications avisées d’Antoine de Thoury. L’expérience est très sensorielle, à la fois sonore et aromatique.

Un aperçu graphique de la fabrication des fûts à la Tonnellerie Cadus

Enfin prêt pour une nouvelle dégustation, nous prenons la direction des hauts de Pernand Vergelesses pour rejoindre la propriété de Monsieur de la Morinière: sa famille possède et dirige le fameux Domaine Bonneau du Matray, célèbre pour la valorisation de l’appellation Corton Grand Cru. Le domaine de onze hectares se consacre exclusivement à l’élaboration de deux vins: le blanc Corton-Charlemagne Grand Cru et le rouge Corton Grand Cru. Pour résumer, le vignoble regroupe les meilleures parcelles de la colline de Corton et le domaine maitrise à la perfection ses vinifications. Des vins de très grandes classes, qu’il est nécessaire de laisser se bonifier en cave une bonne dizaine d’années, afin d’en révéler toutes les qualités.

IMG_7014 - 1

Mais, au-delà du privilège de goûter quelques magnifiques flacons de sa production, Monsieur de la Morinière partage aussi très généreusement avec nous sa passion et ses immenses connaissances oenologiques. Et juste avant le déjeuner, nous quittons à regret cette impressionnante personnalité, non sans lui faire promettre toutefois de venir nous rendre visite prochainement au Clos de Tsampéhro !

Bourgogne 2

Tsampéhro…au pied du Top Ten !

Derek 8

Le dénouement du championnat du monde de « Ice Cross Downhill » s’est joué ces dix derniers jours au Canada, avec deux épreuves finales à Sherbrooke (dernière course de la Riders Cup) et à Edmonton (dernière course de la RedBull Crashed Ice Cup). Mais avant de se déplacer au pays du sirop d’érable pour le feu d’artifice final, « notre » athlète Derek Wedge avait d’abord réalisé une belle 7ème place à Laajis en Finlande, puis brillé sur une piste extraordinaire à Belfast en Irlande, en se plaçant encore une fois en 7ème position, au porte de la finale de l’épreuve ! En effet, après avoir aisément remporté ses séries des seizièmes, huitièmes et quarts de finale, Derek a du s’avouer vaincu en demi-finale devant les trois grands favoris du moment…Au classement général, il conservait cependant son neuvième rang, avec encore une vraie possibilité d’accéder au Top Five du championnat si le Canada lui réussissait.

C’est donc gonflé à bloc que Derek s’est envolé d’abord vers Sherbrooke et aux entraînements qualificatifs c’est lui qui « pose » le meilleur temps, devant les canadiens qui jouent « à domicile »…mais durant la course, une méchante « touchette » avec un autre rider lui vaut de se blesser sérieusement à l’épaule. Il finit tout de même neuvième et engrange 85 points importants. Samedi dernier, transfert rapide vers Edmonton pour la toute grande finale, avec toujours un espoir numérique de terminer dans le Top Five…si Derek sortait le grand jeu ! Malheureusement, handicapé par sa blessure, Derek ne se place qu’au 22ème rang.

Courses d’entrainement filmée par Derek Wedge sur la piste canadienne d’Edmonton

Après tout cela, et avec le système de point qui élimine le moins bon rang du championnat en Riders Cup et le moins bon rang en RedBull Crashed Ice Cup, Derek est à égalité aux points avec le dixième concurrent au classement général final, mais avec un meilleur rang absolu dans une des courses, c’est ce dernier qui clôture le Top Ten. Derek Wedge termine donc 11ème au général, sur 255 concurrents classés en course au total. Le canadien Scott Croxhall est lui sacré champion du monde 2015, devant un américain, et trois autres canadiens…

Bravo Derek ! Tu as porté haut les couleurs de la Suisse et du Clos de Tsampéhro dans cet impitoyable championnat 2015. Merci pour les belles et fortes émotions, bon repos, et on se réjouit de suivre tes prochaines aventures !

Derek 9

R2D2 illumine….Tsampéhro

Post Lampe R2D2

Notre ami d’Ayent Xavier Aymon, fondateur des ateliers R2D2 (« intégrateur leader des technologies domotique et des luminaires design en Suisse Romande »), et qui a notamment créé et installé les luminaires du chai de Tsampéhro, a monté une drôle d’installation « artistique » dans le chai durant le mois d’octobre dernier…En effet, R2D2 a été sélectionné pour le Prix du Design Suisse 2014 et Xavier et son équipe ont imaginé une mise en scène lumineuse entre deux lieux: le stand de l’expo à Langenthal  (visité par plus de 20’000 visiteurs en deux jours) et le chai du Clos de Tsampéhro. Notre chai était donc filmé en direct et une projection géante (5m x 3m) mise en place sur le stand de Langenthal.

Le travail s’est construit sur trois perspectives:  les fûts du chai, les luminaires R2D2 et une ligne de bouteilles. En effet, 50 bouteilles positionnées en Valais au cœur du chai et 50 bouteilles érigées sur le stand de l’exposition étaient équipées chacune d’un chip led RGB. A l’aide d’un I-pad, le visiteur pouvait allumer une lumière en Valais, voir le déroulement de la série lumineuse en live sur l’écran, puis assister à son prolongement directement sur le stand…L’effet est génial, spectaculaire ! On est prêt à recommencer quand tu veux Xavier !

Lien vidéo designers’ saturday 2014 – Impressionen

R2D2 2

…toujours dans le Top Ten !

Arrivé à la moitié de ce Championnat du Monde de Ice Cross Downhill après quatre courses, Derek Wedge pointe toujours en dixième position au classement général (sur 150 coureurs), en embuscade pour grimper plus haut ! 11ème (quart de finale) en Autriche à Wagrain le 31 janvier, et 16ème (quart de finale) en Finlande à Helsinki samedi dernier, tous les espoirs sont permis pour un retour en force sur les quatre derniers parcours. A Helsinki, notre funambule a encore une fois failli passer par dessus les barrières…Demain c’est encore en Finlande que cela se passe: Riders Cup à Laajis…et le Tsampéhro Team sera « au taquet » (traduction: « à l’apéro à la cave ») pour encourager son poulain. Go Derek ! Go !