Tsampéhro au top !

Une actualité média chargée pour Tsampéhro ces dernières semaines, nous confortant dans l’idée que le savoir-faire et le faire-savoir vont définitivement de pair. La première bonne nouvelle est venue du célèbre et incontournable guide Gault & Millau qui, pour la troisième année consécutive, reconduit Clos de Tsampéhro dans son classement des 100 meilleurs vignerons helvétiques, et au passage, passe d’une couleur rouge vif à un joli jaune lumineux !

Durant le Salon des Vins suisses Vinea à Sierre ensuite, une dégustation de prestige organisée par Paolo Basso (meilleurs sommelier du monde) réunissait une sélection de quinze vins « iconiques » helvétiques. Et à notre grande fierté, l’Edition II du Clos de Tsampéhro rouge (vendanges 2012) figurait dans la liste des élus qu’un panel de dégustateurs avertis allait déguster. Malgré la relative jeunesse de notre aventure (!), ce choix fut pleinement assumé par Paolo Basso, comme il l’explique d’ailleurs dans une interview préalable dans les colonnes du Nouvelliste.

Un beau compte-rendu de cette « Master Class » dédiée aux meilleurs vins suisses est aussi à lire dans le magazine Bilan du 30 août dernier, sous la plume de Chantal de Senger. Entre le mythique Grain Noble de Marie-Thérèse Chappaz et des cuvées de renom signées Denis Mercier, Raymond Paccot, ou encore Daniel Gantenbein, les vins du Clos de Tsampéhro semblent s’être frayé un petit espace…

C’est ensuite au tour du rédacteur en chef du magazine Vinum, Thomas Vaterlaus, de nous reconduire dans sa sélection des meilleurs domaines viticoles de Suisse ! Déjà présent dans sa première édition couvrant les années 2015/2016, nous sommes très honorés d’être à nouveau associé au top des domaines helvétiques. Merci !

Et on termine notre petite « revue de presse » par notre heureuse participation à une présentation des cuvées suisses d’exceptions au club très select des Masters of Wine, accueillis en délégation durant leur séjour-découverte en terres helvétiques. Ainsi, 24 experts du monde entier titrés de ce diplôme connu pour être le plus élitiste du monde du vin, ont parcouru les principales régions viticoles de Suisse chaperonnés par Jean-Marc Amez-Droz, directeur de Swiss Wine. Leur halte en Valais leur ont permis de déguster à deux reprises les Dégustations, master class et bonne compagnie…crus du Clos de Tsampéhro: une première fois au Château de Villa dans le cadre d’une séance autour des cépages rares animée par le Dr. José Vouillamoz, en découvrant en avant-première « officielle » notre premier millésime du Completer 2014 (qui  a visiblement conquis l’assemblée en se positionnant comme le coup de cœur de la série présentée), et une seconde fois, en compagnie d’un collège de vignerons valaisans triés sur le volet, qui s’est réuni au tout nouvel espace de dégustation des Celliers de Sion, pour un « Walk Around Tasting« . Chacun a ainsi pu faire valoir son savoir-faire auprès des 24 Masters of Wine durant près de trois heures…et à cette occasion, l’équipe du Tsampéhro leur a proposé le Clos de Tsampéhro Blanc V (vendanges 2015) et le Clos de Tsampéhro Rouge II (vendanges 2012) avec un très joli succès en retour.

Réception des Masters of Wine aux Celliers de Sion

Voilà…Il ne nous reste plus qu’à faire toujours aussi bien, voire mieux encore on l’espère, pour continuer de mériter cette reconnaissance parmi les grands vins suisses !

Un chouette Dimanche Matin pour Tsampéhro !

Quel bonheur de découvrir cette pleine page consacrée aux vins du Clos de Tsampéhro dans le dernier Matin Dimanche ! Son auteur, Isabelle Bratschi, retranscrit habilement l’esprit d’excellence – mâtiné d’une bonne dose de convivialité – qui nous anime depuis le début de cette belle aventure (l’article complet en PDF).

P.S.: les septièmes vendanges au Clos ont démarré…

Derniers jours pour les pré-commandes de l’Édition V…

Les crus de notre cinquième récolte (Édition V) seront bientôt mis sous verre. Ce millésime 2015 restera, en Suisse, parmi les plus remarquables de ce début de 21ème siècle et les vins révèlent déjà un potentiel énorme. Cependant, du fait des faibles rendements du millésime caniculaire et face à une demande en constante croissance, des quantités malheureusement limitées de flacons seront de nouveau disponibles…

Peut-être avez-vous déjà effectué votre réservation directement à la cave ou sur notre site ?

Si ce n’est pas encore fait et que vous souhaitez vous garantir une petite allocation de cette nouvelle édition (tout en profitant de nos conditions spéciales de pré-commande!), il ne vous reste que quelques jours pour nous transmettre votre réservation via notre formulaire de commande online. Après le 30 juin 2017, les tarifs standards seront applicables…et la disponibilité ne sera plus assurée.

Faites passer le message à votre entourage ! Une grande partie est déjà réservée par nos partenaires restaurateurs et cavistes, ainsi que par nos plus fidèles aficionados.

L’automne prochain sera aussi pour nous l’occasion de vous faire découvrir un quatrième vin dans notre gamme – un 100% Completer valaisan – dont seuls 300 flacons seront tirés de l’unique barrique de la récolte 2014. Après trois années d’un élevage particulièrement soigné, ce vin blanc à la fois élégant, puissant et tendu, nous offre la promesse de magnifiques sensations et d’une expérience bachiques hors des sentiers battus.

Offre spéciale en précommande (valable jusqu’au 30 juin 2017) : 

  • La bouteille de Clos de Tsampéhro « Completer » 2014 à Fr. 98.- (seuls 300 flacons produits)
  • Le coffret bois de 3 bouteilles de Clos de Tsampéhro (1 Blanc (V), 1 Rouges (V) et 1 Extra Brut (IV)) à Fr. 149.- (au lieu de Fr. 161-)
  • Le carton de 6 bouteilles de Clos de Tsampéhro Extra Brut (IV) à Fr. 199.- (au lieu de Fr. 228.-)
  • La caisse bois de 6 bouteilles de Clos de Tsampéhro Blanc (V) à Fr. 239.- (au lieu de Fr. 264.-)
  • La caisse bois de 6 bouteilles de Clos de Tsampéhro Rouge (V) à Fr. 419.- (au lieu de Fr. 474.-)
  • Le magnum de Clos de Tsampéhro Rouge (V) en caisse bois à Fr. 149.- (au lieu de Fr. 169.-)
  • L’assortiment de 18 bouteilles de Clos de Tsampéhro (6 Blanc (V), 6 Rouges (V) et 6 Extra Brut (IV))  à Fr. 829.- (au lieu de Fr. 966.-)

(livraison franco-domicile en Suisse dès Fr. 500.- de commande; les prix départ cave des vins du Clos de Tsampéhro sont fixés à Fr. 79.- l’unité pour le Tsampéhro Rouge, Fr. 44.- l’unité pour le Tsampéhro Blanc et Fr. 38.- l’unité pour le Tsampéhro Extra Brut).

Paolo Basso, ambassadeur des vins suisses.

livre-paolo-basso-couverture

« Le vin selon le meilleur sommelier du monde », aux éditions Favre

En 2013, il était élu meilleur sommelier du monde à Tokyo après plus de 20 ans d’une préparation assidue.  Paolo Basso, expert mondial du vin, publie un livre rédigé avec la complicité de Pierre-Emmanuel BUSS dans lequel il donne de précieux conseils mais où il raconte aussi son parcours de compétiteur entièrement dédié à sa passion du vin.

Parmi les compétences distillées sur l’évaluation d’un vin, le choix des verres ou les affinités entre mets et vins, Paolo Basso partage un choix éclairé de domaine de référence autour du monde. En compagnie de noms prestigieux comme Daniel Gantenbein ou Marie-Thérèse Chappaz, Tsampéhro figure dans la sélection du maître pour incarner la montée des vins suisses dans les crus haut de gamme. Une reconnaissance que nous apprécions à sa juste valeur et qui représente pour nous un bel encouragement pour la suite !

Tsampéhro recommandé dans le livre de Paolo Basso.

 

Terroirs et…Tsampéhro!

le-nouvelliste-12-2016

Né d’un idéal simple mais ambitieux, celui de produire de très grands vins en terres valaisannes, les crus du Clos de Tsampéhro veulent témoigner d’un savoir faire unique bien sûr, mais aussi d’une envie irrépressible de faire jeu égal avec les autres grandes régions viticoles du monde. La dernière édition du magazine Terroirs, éditée par Le Nouvelliste, offre une sélection intimiste de trois portraits de domaines valaisans « unis par la volonté de faire du grand vin« .

Sous la plume d’Isabelle Bagnoud-Loretan, Tsampéhro fait partie des trois ambassadeurs sélectionnés contribuant à valoriser l’extraordinaire potentiel du Valais. Même si la route est encore longue, nous sommes particulièrement heureux d’être mis en avant aux côtés de talentueux collègues qui partagent cette même détermination !

Le Temps…des bulles !

La période des fêtes de fin d’année est propice à l’ouverture de « belles quilles » à déguster en famille ou entre amis. Les bulles sont particulièrement recommandée pour faire pétiller ces moments de partage. Pierre-Emmanuel Buss nous livre justement ses conseils dans le dernier cahier « week-end » du journal Le Temps (10.12.2016). Parmi sa sélection de haut vol, comprenant Champagnes et autres belles références, on retrouve avec fierté la dernière cuvée du Clos de Tsampéhro Extra Brut Édition III. De quoi mettre les papilles des Tsampéhristes en éveil !

le-temps-10-12-2016-texte-bouteille

Direct…au Tsampéhro !

Couleurs Locales, magazine d’actualité quotidien de la RTS, a récemment consacré une série de cinq reportages sur les vendanges en Suisse Romande. Pour la soirée valaisanne, c’est le Clos de Tsampéhro qui a eu le privilège de jouer les ambassadeurs du canton. François Egger, journaliste et présentateur de l’émission, nous à donc rejoint à Flanthey pour une séquence – en direct ! – depuis la cave. De belles émotions durant ces quinze minutes de retransmission, avec un brin de stress pour les  acteurs d’un soir…

Vous pouvez visionner l’émission sur ce lien de la RTS ou directement sur l’extrait ci-dessous :

Gault & Millau 2017 : heu-reux !

Gault et Millau 2017La sélection 2017 des vignerons suisses figurant au top 100 du guide Gault & Millau vient de paraitre, et nous sommes particulièrement heureux de compter, à nouveau, parmi les nominés…Cette année, un jury d’experts présidé par Geny Hess (et composé de Gilles Besse, vigneron et oenologue (VS), Elsbeth Hobmeier, journaliste spécialisé vins et gastronomie (NE), Ueli Kellenberger, chef du Rössli de Bad Ragaz (SG), Urs Mäder, négociant en vins (TI), Nathalie Ravet, sommelière de l’Ermitage des Ravet (VD), Paolo Basso, Meilleur Sommelier du Monde 2013 et Jacques Perrin, Directeur de Cave SA), a identifié les encaveurs les plus méritants de l’année.

Cette distinction renforce encore notre volonté d’oeuvrer à la notoriété des vins suisses à travers notre pays, et – pourquoi pas – au-delà de nos frontières. Et c’est aussi pour nous un joli clin d’oeil à tous ceux qui nous soutiennent depuis bientôt cinq ans et partagent notre passion !

Chaleureuses félicitations également à la famille Maye qui rejoint cette année le club très sélect des « icônes du vin suisse » du même guide, couronnant ainsi le travail hors-pair de trois générations de vignerons du Domaine Simon Maye. Bravo !

l’Édition IV…le dénouement !

Mise 2016

La quatrième Édition (vendanges 2014) des vins du Clos de Tsampéhro a été mise en bouteille cette semaine. Ce grand moment conclut trois années de labeurs et de soins – tant à la vigne qu’au chai – pour arriver à ce résultat tant attendu…Pour les tsampéhristes, c’est un joli coup de cœur qui se confirme après de nombreuses séances de dégustation, souvent fébriles. Nous aurons d’ailleurs un grand plaisir à le partager avec vous dès sa « libération » au mois de novembre 2016. D’ici là, les flacons auront pris un repos mérité et se seront doté de leur « parure » finale. Pour ceux qui ont pris les devants et nous ont déjà transmis leur réservation, la date officielle de sortie est fixée au 7 novembre

Mise 2016 - 3   Mise 2016 - 2     Mise 2016 - 4

Pour les autres, il est déjà malheureusement trop tard pour une allocation des cuvées de Clos de Tsampéhro Extra Brut ou Clos de Tsampéhro Blanc (toutes les bouteilles ont déjà trouvé preneurs…). Nous vous recommandons donc – d’ores et déjà – de passer commande du Clos de Tsampéhro Rouge avant qu’il ne subisse le même sort !

Pour le plaisir…et pour plonger dans l’ambiance de la mise en bouteille, ci-après une courte séquence:

Pré-commande de l’Édition IV, encore quelques jours…

dépliant.indd

L’Édition IV s’annonce de grande qualité, offrant un jus de haut vol et de belle concentration. Les vins terminent actuellement leur élevage bien à l’abri dans notre chai et vous trouverez prochainement sur notre site tsampehro.com toutes les caractéristiques de ce millésime 2014 (fiches techniques et commentaires de dégustation).

Les faibles rendements du millésime n’ont cependant permis de ne produire qu’une quantité limitée de flacons…et une grande partie est déjà réservée par nos partenaires restaurateurs et cavistes, ainsi que nos plus fidèles aficionados. Ainsi, si vous souhaitez vous assurer une petite allocation de cette nouvelle édition (tout en profitant de nos conditions spéciales de pré-commande!), il ne vous reste que quelques jours pour le faire via notre formulaire de commande online. Après le 30 juin 2016, les tarifs standards seront applicables. Faites passer le message à votre entourage !

Et si vous avez déjà fait le nécessaire, n’hésitez pas non plus à prendre contact avec Emmanuel Charpin sur info@tsampehro.com (ou par téléphone au 027.458.25.25), afin d’obtenir une confirmation de commande ou gérer vos modalités de livraison. Enfin, pour ne rien perdre de notre aventure, abonnez-vous à notre blog sur notre page d’accueil ou encore suivez nos posts sur notre mur Facebook.

Offre spéciale en précommande (valable jusqu’au 30 juin 2016): 

  • Le coffret bois de 3 bouteilles de Clos de Tsampéhro (1 Blanc (IV), 1 Rouges (IV) et 1 Extra Brut (III)) à Fr. 149.- (au lieu de Fr. 161-)
  • Le carton de 6 bouteilles de Clos de Tsampéhro Extra Brut (III) à Fr. 199.- (au lieu de Fr. 228.-)
  • La caisse bois de 6 bouteilles de Clos de Tsampéhro Blanc (IV) à Fr. 239.- (au lieu de Fr. 264.-)
  • La caisse bois de 6 bouteilles de Clos de Tsampéhro Rouge (IV) à Fr. 419.- (au lieu de Fr. 474.-)
  • Le magnum de Clos de Tsampéhro Rouge (IV) en caisse bois à Fr. 149.- (au lieu de Fr. 169.-)
  • L’assortiment de 18 bouteilles de Clos de Tsampéhro (6 Blanc (IV), 6 Rouges (IV) et 6 Extra Brut (III))  à Fr. 829.- (au lieu de Fr. 966.-)

(livraison franco-domicile en Suisse dès Fr. 500.- de commande; les prix départ cave des vins du Clos de Tsampéhro sont fixés à Fr. 79.- l’unité pour le Tsampéhro Rouge, Fr. 44.- l’unité pour le Tsampéhro Blanc et Fr. 38.- l’unité pour le Tsampéhro Extra Brut).

Blick…et Tsampéhro !

Für Sie degustiert: Clos de Tsampéhro: Heli-Landeplatz auf demPour ceux d’entre vous qui maîtrisent la langue de Goethe, nous tenions à partager avec vous les impressions d’Alain Kunz, rédacteur spécialisé du Blick, qui vient de publier – dans sa rubrique découverte/dégustation – un joli article sur le Clos de Tsampéhro Édition III. Wir sind stolz darauf !

Voici le lien direct vers la publication d’Alain Kunz dans le Blick…

Swiss Deluxe by Vinifera-Mundi…

Vinifera Mundi - Clos de Tsampéhro

Actif en Suisse depuis 2009, la plateforme Vinifera-Mundi.ch se passionne pour le travail des viticulteurs à travers le monde. Avec plus de 15 ans d’expérience, Jean-François Guyard, fondateur du site, expert en vin et passionné d’œnologie, communique par ce biais de nombreux articles où il partage ses impressions de dégustation. En collaboration avec Andi Spichtig et Adrian van Velsenjournalistes et blogueurs indépendants, il organise régulièrement des séances de dégustation à l’aveugle sur diverses thématiques autour de grands vins.

Sensible à l’évolution qualitative des crus « haut-de-gamme » helvétiques et plus particulièrement valaisans, Jean-François Guyard a logiquement voulu se forger un avis neutre et objectif en mettant sur pied une soirée dédiée aux cuvées du Clos de Tsampéhro et au fameux Electus de la maison Provins. Et pour s’assurer du juste potentiel de ces vins, quoi de mieux qu’une sélection de crus prestigieux pour compléter la série ? Voilà donc nos jeunes flacons valaisans comparés aux stars internationales parmi lesquelles nous pourrions citer, entre autres, les noms suivants : Château Léoville-Barton 2003, Château Mouton Rothschild 2002, Château Montrose 2003, Château Grand Puy-Lacoste 2003, Château Angélus 2003, Tignanello 2010 ou encore un Meursault 1er Cru Les Charmes 2011 de la maison Henri Boillot.

Sur le banc suisse, nous retrouvons la Cuvée du Clos de Tsampéhro Extra Brut 2012, le Clos de Tsampéhro Blanc Édition II (2012), les Clos de Tsampéhro Éditions I (2011) et III (2013) ainsi que l’assemblage blanc Éclats 2014 et l’assemblage rouge Electus (2010 et 2011) de notre confrère Provins. La dégustation est menée à l’aveugle par un collège de plusieurs personnes parmi lesquelles nous retrouvons Jean-François Guyard et Adrian van Velsen de Vinifera-Mundi.ch

Malgré l’exercice périlleux d’une telle dégustation comparative, le résultat s’avère plus que convainquant. En effet, les notes des 14 vins rouges dégustés tiennent dans un mouchoir de poche avec seulement 1.56 points d’écart entre la valeur la plus haute et la note la plus basse…et même si les grands Bordeaux remportent la tête du classement, il faut relever que tous étaient issus de millésimes en pleine maturité, compris entre 2002 et 2005… alors que le plus « ancien » des vins valaisans n’était que de 2010. Le Clos de Tsampéhro Blanc remporte une belle deuxième place à 22 centièmes du 1er, et devant le Meursault Les Charmes 2011 !

Dans leur bilan, les journalistes de vinifera-mundi.ch restent aussi conscients que les vins valaisans dégustés ont besoin de temps pour s’épanouir, promettant certainement de grandes émotions à l’avenir. Jean-François Guyard restent donc convaincu de la force de ces nouvelles recrues en relevant le très grand potentiel du Clos de Tsampéhro et de notre « collègue » Electus. Nous le remercions chaleureusement pour son professionnalisme dans l’organisation de cette magnifique rencontre entre stars mondiales et jeunes poulains valaisans…et pour ces conclusions plus qu’encourageantes.

Voilà de quoi maintenir le cap et d’œuvrer sereinement pour les futurs millésimes…dans l’attente du match retour avec des cuvées de Tsampéhro de 10 ans d’âge, en pleine maturité !

Retrouvez le contenu intégral de l’article an allemand en le téléchargeant sur ce lien.

Le Temps…pour le Brut II !

LE TEMPS - 12.02.2016 - 2

Pour le jour de la St-Valentin, c’était au tour du quotidien « Le Temps » de mettre le Clos de Tsampéhro à l’honneur en consacrant son « vin du mois » à notre  Extra Brut Édition II. Pierre-Emmanuel BUSS signait alors un hommage…doublement sentimental à cette belle cuvée ! Sentimental aussi – malheureusement – parce que ce millésime 2012 (II) était déjà  épuisé avant la parution de ces lignes…Pour la prochaine Fêtes des Amoureux, vous pouvez cependant d’ores-et-déjà réserver notre Édition III au moyen de ce formulaire de réservation.

Découvrez l’article du Temps en le téléchargeant ICI ou en le consultant dans notre rubrique Médias.

La « Der »…pour Tsampéhro !

Caf4 29_01_2016.indd

Le Clos de Tsampéhro mis à l’honneur le 29 janvier sur la « _Der » du Journal des Cafetiers, Restaurateurs et Hôteliers Romands. Découvrez l’article du journaliste Jean-Claude Genoud-Prachex, en « quatrième de couverture », directement sur le lien du journal, dans notre rubrique Media, ou encore en téléchargeant le fichier PDF.

Tsampéhro dans les étoiles !

Post Horeca et revendeurs

Depuis le lancement de son premier millésime, les crus du Clos de Tsampéhro ont obtenu la confiance de nombreux professionnels du vin et de la gastronomie. L’Édition I (millésime 2011), malgré son volume limité, avait déjà convaincu quelques chouettes ambassadeurs que nous avions inventorié dans un billet précédent (Gastronomie & Tsampéhro !). Aujourd’hui, après trois millésimes, cette liste s’est joliment étoffée, avec toujours une forte représentation valaisanne, mais aussi une percée outre-Sarine ! Globalement, le Clos de Tsampéhro totalise déjà 13 étoiles, un peu comme le FC Sion, mais des étoiles Michelin (soit environ 10% des étoiles Michelin distribuées en Suisse). On en est très fier, mais aussi très reconnaissant envers ceux qui, jour après jour, participent à la mise en avant de nos efforts précieux flacons. Merci à tous ces ambassadeurs, étoilés ou pas…et n’hésitez surtout pas à leur rendre visite !

Restaurants :

Restaurant de l’Hôtel de Ville, à Crissier (3 étoiles Michelin, 19 points G&M)

Le Terminus – Didier de Courten, à Sierre (2 étoiles Michelin, 19 points G&M)

The Restaurant, The Dolder Grand Hotel, à Zurich (2 étoiles Michelin, 18 points G&M)

La Locanda, The Capra Hotel, à Saas-Fee (2 étoiles Michelin)

Le Bayview, Hôtel Président Wilson, à Genève (1 étoile Michelin, 17 points G&M)

Le Pas de l’Ours, à Crans-Montana (1 étoile Michelin, 17 points G&M)

Damien Germanier, à Sion (1 étoile Michelin, 17 points G&M)

Le Mont-Blanc, Le Crans Hôtel & Spa, à Crans-Montana (1 étoile Michelin, 16 points G&M)

La Table d’Adrien, à Verbier (17 points G&M)

Auberge de l’Onde, à Saint-Saphorin (15 points G&M)

La Sitterie, à Sion (15 points G&M)

Le Mont-Rouge, à Haute-Nendaz (15 points G&M)

La Cène, à Fribourg (15 points G&M)

Le Bistrot Gourmand, à Lens (14 points G&M)

Le Giardino, Hôtel Guarda Golf, à Crans-Montana (14 points G&M)

Le Parkhotel Bellevue, à Adelboden (14 points G&M)

Le Café de la Gare, à Cully (14 points G&M)

L’Indigo, Fondation Pierre Arnaud, à Lens, Crans-Montana (14 points G&M)

Chalet Royalp, à Villars-sur-Ollon (14 points G&M)

Le Chetzeron, à Crans-Montana (Toqué G&M)

La Parenthèse, à La Chaux-de-Fonds

Le Crans-Ambassador, à Crans-Montana

Le Restaurant de l’Aéroport, à Sion

Restaurant de l’Hôtel de Ville, à Attalens

Les 3 Suisses., à Vucherens

Le Minotor, à Genève

Bodmenstubli, à Loèche-les-Bains

Hôtel Graecherhof, à Grächen

Hôtel Carlton, à Lausanne

Le Château de Villa, à Sierre (cave de garde)

Le Farinet, à Crans-Montana

Wirtschaft Niesenberg, à Kallern

HoHliebestubli, à Adelboden

le C-Ca, à Sion

 

Cavistes:

Cave SA, à Gland & Genève

Granchâteaux SA, à La Conversion

1870 Vins & Conseils, à Monthey

Hischier Weine, à Brig

La cave de Reverolle, à Reverolle sur Morges

Edulis SA, à Genève

Manor Sierre, à Sierre (uniquement dans l’armoire à vin des crus de prestige)

Le Cellier Suisse, à Gryon

La Cave à Lait, à Nendaz

Impérial-Montreux, à Montreux

Macbirc SA, à Verbier

Waterloo ou the Bubble Battle pour Tsampéhro…

En cette année 2015 où le canton du Valais fête le bicentenaire de son entrée dans la Confédération, il est un évènement historique à l’origine de ce ralliement qui signe également ses 200 ans:  la bataille de Waterloo. Elle s’est déroulée le 18 juin 1815, en Belgique, à vingt kilomètres de Bruxelles. Elle a opposé l’armée française, emmenée par l’Empereur Napoléon Ier, à une alliance militaire conduite par le Duc de Wellington et composée de troupes britanniques, allemandes (contingents du Hanovre, du Brunswick, du Nassau) et néerlandaises (unités belges et hollandaises), et bientôt rejointe par l’armée prussienne, commandée par le Maréchal Blücher. Elle s’est soldée par la défaite totale de l’armée française. Napoléon abdiquera quatre jours plus tard à son retour à Paris, le 22 juin.

Waterloo

Pour marquer cet anniversaire d’une manière très amicale et totalement pacifique, une équipe quadripartite de journalistes et dégustateurs passionnés, emmenée par David Cobbold, ont revisité  cette bataille le 7 juin dernier à Bruxelles avec des vins effervescents issus des pays impliqués dans la bataille:

  • pour l’Angleterre : Michael Edwards et David Cobbold
  • pour la Belgique:  Marc Vanhellemont, Luc Meyermans et Hilde Jonkheere
  • pour l’Allemagne : Klaus Hermann et Jorg Winkler
  • pour la France : Hervé Lalau, Olivier Borneuf, Xavier Leclerc et Christophe Macra (MW)

Et voilà que sur l’initiative d’Alexandre Truffer, rédacteur de la Revue Européenne du vin, le Clos de Tsampéhro Extra Brut (Edition II) se retrouve engagé sur ce champ de bataille épicurien, à l’instar des mercenaires suisses de l’époque qui offraient volontiers leurs services au plus offrant !

waterloo-battle-2015-010Le Clos de Tsampéhro Extra Brut, seul représentant suisse du contingent, compte donc parmi les 34 figurants de cette reconstitution (10 bulles champenoises, 14 bulles allemandes, 7 anglaises et 3 autres en provenance de la Belgique, de la Suisse et d’Alsace). Et le résultat annonce une belle surprise : après plusieurs séries de sélection, Tsampéhro se hisse en finale et se retrouve en sixième position ex-æquo avec la Cuvée Blanc de Blanc de la célèbre maison Ruinart: agréable compagnie ! Il laisse au passage d’excellentes impressions parmi les jurés, deux dégustateurs lui ayant par ailleurs attribué une note de 16,5/20 – parmi les plus hautes du panel, hors de la finale.

Les vins finalistes, dans l’ordre de leur notation :

  • 1er: Champagne Charles Heidsieck Brut Réserve (France)
  • 2ème: Champagne Henriot Brut Souverain (France)
  • 3ème: Bardong Chardonnay Brut (Allemagne)
  • 4ème: Nyetimber Classic Cuvée 2010 (Angleterre)
  • 5ème: Champagne Roederer Brut Premier (France)
  • 6èmes ex-aequo: Champagne Ruinart Blanc de Blancs (France) & Tsampéhro (Valais, Suisse)
  • 8ème: Denbies Cubitt Reserve (Angleterre)
  • 9ème: Von Buhl (Pfalz, Allemagne)

Voilà un joli retour qui nous encourage à persévérer. Un tout grand merci aux rédacteurs du blog « Les 5 du Vin » pour l’organisation de cette dégustation mais aussi à Alexandre Truffer pour avoir permis la liaison entre Valais et Waterloo !

Nous vous proposons de revivre cet évènement à travers les articles du blog « Les 5 du vin » avec les liens ci-dessous :

Hasard du calendrier, le Nouvelliste vient de recommander le Clos de Tsampéhro Extra Brut II dans sa sélection de Noël : découvrez sous quelle forme en téléchargeant l’article du 01 décembre…untitled

 

Tsampéhro à l’heure du Bilan…

Bilan mag 2015

Le Clos de Tsampéhro est sympathiquement mis en avant dans le magazine Bilan début octobre, sous la plume de Chantal Mathey de Senger. Un bel article sur l’aventure Tsampéhro, relatés en termes très positifs, et où nous côtoyons l’illustre Benoît Violier et l’excellent domaine Gantenbein ! Vous pouvez accéder à l’article de Bilan ICI.

Maison de verre…Edition III !

Mise 2015

Après de longs mois de maturation sous bois, les vins du Clos de Tsampéhro sont prêts pour investir leur « maison de verre ». Cette ultime étape clôture plus de trois années de travail depuis les premiers travaux viticoles jusqu’à la mise en bouteille…A ce stade, il s’agit donc de ne pas commettre d’impairs: une seconde d’inattention ou un réglage approximatif peuvent générer une petite catastrophe. Mais c’est sans compter sur la précieuse expérience de l’équipe de la cave La Romaine: chaque geste est maitrisé et la « tireuse » n’a plus  aucun secret pour eux…

Mise 2015 - 1

Dans leur nouvel abri cependant, les vins devront se remettre progressivement de cette opération dans les semaines qui viennent. Courte pause bien méritée avant de prendre le chemin des caves des restaurateurs et amateurs qui en auront réservé. Encore quelques bouteilles disponibles…

 

 

Édition V…vendanges précoces !

Chardonnay 2015 - 4

Dès la fin du mois d’août, les premiers coups de sécateur résonnaient déjà dans les rangs du Clos de Tsampéhro. C’est sous un soleil radieux que les vendanges de l’Édition V ont commencé, à l’aube, le mardi 28 août 2015 avec le Chardonnay et le Pinot Noir  destinés au Tsampéhro Extra Brut, et récoltés tôt pour conserver une précieuse et bienvenue acidité. Une vendange superbe laissant présager d’un très beau millésime… Mais rien n’est encore gagné puisque la campagne des dix cépages du Clos ne faisait que débuter ! La Petite Arvine a suivi très vite après pour finaliser la cuvée effervescente, puis le Completer, l’Heida et la Rèze ont également rejoint le pressoir. Ces trois là dessineront le nouveau profil du Tsampéhro Blanc, puisque c’est la première fois qu’une touche de Completer y est associé. Enfin, le quatuor des cépages rouges clôturerons la récolte d’ici quelques semaines…

Chardonnay 2015 - 5

Dans l’intervalle, après la phase délicate des pressurages, Vincent Tenud va déjà devoir se concentrer à 100% sur les premières phases de vinification du Clos de Tsampéhro Extra Brut…à déguster seulement fin 2019 ! En attendant, plongez vous dans l’ambiance des vendanges 2015 en visionnant cette petite séquence…

Clos vendanges Brut 2015

Tsampéhro : Parmi les vins cultes…

Bouchons

Le CAVE SA (Club des Amateurs de Vins Exquis, à Gland) fait partie des leaders d’opinion qui comptent dans la vinosphère helvétique. En sus de l’impressionnante sélection de crus locaux et internationaux que ce caviste pointu propose, son fondateur Jacques Perrin distille également ses expériences de vie et ses pensées au travers d’un blog personnel (www.jacquesperrin.ch). Secondé par son talentueux bras droit, Nicolas Herbin, il organise aussi régulièrement des dégustations thématiques ou techniques au sein du Club. C’est ainsi que les vins du Clos de Tsampéhro ont eu le privilège de figurer récemment dans une session dédiée aux « nouveaux vins cultes du Valais ». Une quinzaine de crus emblématiques ont été réunis sur la même table et servis à l’aveugle, par petits groupes de deux ou trois vins, à un collège de dégustateurs réunissant autant des vignerons de renom que des fins becs rodés à l’exercice. La semaine dernière, Nicolas Herbin a livré ses propres impressions et commentaires de dégustation: beaucoup de belles bouteilles, au milieu desquelles les vins du Clos de Tsampéhro s’en sortent avec les honneurs. Belle satisfaction pour nous !

Découvrez le nouveau post du blog de Jacques Perrin

Mano pavardė yra Tsampéhro !

Article DWCC Lituanie Site

Comment mieux revenir sur la prestigieuse dégustation des « Vins Iconiques Suisses » organisée dans le cadre de la conférence DWCC à Montreux l’an dernier, qu’en vous livrant un chouette retour fraichement paru dans la presse spécialisée…lituanienne…dans la revue « Vyno Klubas » !  En effet, durant ce grand raoût annuel de la presse et des médias numériques autour du vin, avait été organisée une confrontation de grands crus suisses parmi lesquels on retrouvait quelques-unes des meilleures étiquettes helvétiques (Brivio Vini, Marie-Thérèse Chappaz, Gantenbein, Pierre-Luc Leyvraz, Domaine les Hutins, etc.). Chaque vin de la courte sélection retenue fut commenté par Paolo Basso en personne (Meilleur Sommelier du Monde 2013), devant un parterre d’une centaine de journalistes spécialisés en provenance du monde entier. Le Clos de Tsampéhro a eu le grand privilège de figurer dans les vins suisses présentés comme « iconiques » avec son Édition I Tsampéhro Rouge, et n’a visiblement pas laissé l’expert Arünas Starkus indifférent : une note de 95/100 lui est attribuée, le classant sur le podium aux côtés de l’Electus 2010 de Provins et d’un extraordinaire Grain Noble 2001 de Marie-Thérèse Chappaz! Peut-être pourrons-nous goûter prochainement aux joies du Tsampéhro, accompagné de šašlykas, sur une terrasse de Vilnius ?

Consulter l’article en PDF  ou dans notre rubrique Médias… P.S.: « Mano pavardė yra Tsampéhro » se traduit « Mon nom est Tsampéhro! »

Jancis Robinson (bis)…

Suite à son voyage en Suisse en novembre dernier – avec une visite au Clos de Tsampéhro – Jancis Robinson s’est fendue récemment d’un article très sympa dans le grand quotidien britannique Financial Times, où l’experte met en avant ses vingt coups de cœur, dont l’Édition I Rouge du Clos de Tsampéhro !

Financial Times – Jancis Robinson en Valais

Vendanges 2014…Édition IV déjà !

SONY DSC

Les vins de l’Edition IV terminent tranquillement leur deuxième fermentation, et ainsi, le cycle des vinifications de la vendange 2014 prendra fin, pour laisser place à la longue phase de maturation et d’élevage. Jetons toutefois un dernier coup d’oeil dans le rétroviseur et analysons les « fondamentaux » de cette dernière vendange. Et pour commencer, avouons humblement que nous attendions 2014 comme l’avènement d’un millésime plus généreux pour les vins du Clos de Tsampéhro, notamment grâce aux premières récoltes de jeunes vignes récemment installées…mais c’était faire fi des caprices de Mère Nature qui nous aura réservé bien des surprises !

SONY DSC

La saison avait pourtant bien commencé: une floraison idéale par un début de printemps radieux laissait entrevoir une belle récolte. Mais juste avant l’été, la météo ne tenait déjà plus ses promesses et nous réservait, avec force et fracas, coups de vent et humidités récurrents, mettant toute la profession sous haute tension. Joël Briguet a dû redoubler d’effort pour conduire le vignoble dans ce contexte difficile et…à la fin de l’été, alors que la situation apparaissait finalement sous contrôle, un invité surprise engendrait un nouveau défi de taille: la mouche Suzuki ! Jusqu’alors quasiment inconnue dans le vignoble valaisan, ce petit insecte semait la panique dans les coteaux: sa soif de raisin a provoqué des dégâts irréparables sur certains secteurs viticoles, engendrant pourriture acide et parfums de vinaigre. Heureusement, la bonne situation topographique du Clos de Tsampéhro, ainsi qu’un tri ultra-minutieux des baies récoltées nous permettait de réaliser l' »impossible »: une vendange parfaitement saine !  Au final, la seule conséquence fâcheuse de toutes ces acrobaties pour le millésime se résume à une baisse potentielle du nombres de flacons disponible à l’automne 2016…

Tsampéhro…la voie du terroir !

Emmanuel - Nouvelliste - 27.10.2014

Courte interview d’Emmanuel Charpin dans le Nouvelliste du 27 Octobre 2014 , dans un article qui met en avant les belles ambitions de l’Electus de Provins.  Emmanuel expose brièvement la particularité du domaine Clos de Tsampéhro qui se veut, avant tout, être un projet terroiriste ! Ci-dessous un lien direct sur les propos de notre frenchie préféré.

Le Nouvelliste – 27.10.2014

Tsampéhro…Outre-Sarine !

SCHWEIZERISCHE WEINZEITUNG couverture 10-2014

Chaque été, le Parkhotel Bellevue à Adelboden organise une somptueuse soirée gourmande qui fait la part belle aux vins suisses. Cette année, les vins du Clos de Tsampéhro (Blanc et Rouge) ont été sélectionnés pour figurer parmi les crus de ce menu d’exception. Organisateur de cette soirée avec Irène et Martin Müller, gérants de l’établissement, le rédacteur de la Schweizerische Weinzeitung, Stefan Keller, nous a ensuite fait les honneurs de sa revue ! De jolis commentaires de dégustation, notamment pour notre Edition II (millésime 2012; disponible mi-novembre), qui nous encouragent à bosser encore plus dur…sur notre Edition III (millésime 2013) dont l’élevage en barrique se poursuit patiemment au chai du Clos… et sur la vinification de l’Edition IV (millésime 2014) qui s’accomplit en ce moment même dans nos cuves bois tronconiques. Voici le lien vers l’article de Stefan Keller.

Magic…Tsampéhro

COUVERTURE VINUM 09.2014 1

Chouettes articles dans le numéro d’octobre du magazine Vinum, qui mettent en avant le Clos de Tsampéhro et quelques autres producteurs et vins phares du Valais: différentes approches, différents parcours, mais toujours cette même passion qui anime tous les protagonistes !

Ci-après un lien vers l’article de Thomas Vaterlaus (rédacteur en chef de Vinum) qui examine côte-à-côte l’Electus de Provins et notre Clos de Tsampéhro : Vinum Octobre 2014

Gastronomie & Tsampéhro !

Comme promis dans notre dernier billet, vous trouverez ci-après la liste des restaurateurs et des cavistes qui nous ont fait confiance pour notre premier millésime déjà (Clos de Tsampéhro, Edition I). Qu’ils en soient ici chaleureusement remerciés ! Et pour les hédonistes qui souhaitent accompagner un flacon de Tsampéhro d’une cuisine savoureuse ou l’inverse, n’hésitez pas, aucune de ces adresses ne vous décevra !

Restaurants:

Restaurant de l’Hôtel de Ville, à Crissier (3 étoiles Michelin, 19 points G&M)

Le Bayview, Hôtel Président Wilson, à Genève (1 étoile Michelin, 17 points G&M)

Damien Germanier, à Sion (17 points G&M)

Le Mont-Blanc, Le Crans Hôtel & Spa, à Crans-Montana (16 points G&M)

Auberge de l’Onde, à Saint-Saphorin (15 points G&M)

La Sitterie, à Sion (15 points G&M)

La Cène, à Fribourg (14 points G&M)

Le Giardino, Hôtel Guarda Golf, à Crans-Montana (13 points G&M)

L’Indigo, Fondation Pierre Arnaud, à Lens, Crans-Montana

Le Restaurant de l’Aéroport, à Sion

Restaurant de l’Hôtel de Ville, à Attalens

Le Château de Villa, à Sierre (cave de garde)

Le Farinet, à Crans-Montana

Le Chetzeron, à Crans-Montana

Cavistes:

Cave SA, à Gland & Genève

1870 Vins & Conseils, à Monthey

Ratatouille, Épicerie Fine, à Crans-Montana

Nous vous tiendrons régulièrement informé des nouveaux référencements.

Le Brut touche au but…

SONY DSC

L’élaboration d’un grand vin effervescent requiert une discipline de tous les instants: du choix précis de la date des vendanges à la finesse des pressurages, de la stricte sélection des moûts à la composition de la liqueur de tirage, chaque étape doit faire l’objet d’attentions spécifiques. Dans le cas du Tsampéhro Brut Edition I, une maturité optimale des trois cépages de l’assemblage (Chardonnay, Pinot Noir et Petite Arvine) a été assurée par Joël Briguet. Puis, un pressurage délicat et une élimination rigoureuse des « jus de tête et de rebêche » (opération qui réduit le volume de jus de près de 30%…) ont été conduits par Vincent Tenud. Ainsi, au début de l’année 2012, un vin de base prometteur a été pris en charge par Xavier Chevallay à Genève – grand spécialiste de l’élaboration de vins effervescents – pour effectuer la « prise de mousse » selon la méthode traditionelle. Cette seconde fermentation du vin fini en bouteille, initiée par l’adjonction d’une liqueur de tirage (contenant des levures et un peu de sucre), va générer l’effervescence en la transformant en alcool et en gaz carbonique. Puis durant presque deux ans, les fines lies (levures qui ont rendu l’âme…) vont progressivement donner au Tsampéhro Brut ses lettres de noblesse, en agissant sur la finesse de l’effervescence et sur le caractère aromatique et sensoriel du vin. Enfin, l’ultime opération (le dégorgeage) s’est déroulée récemment, avec le retrait de la bouteille du dépôt de lies, auquel on a délicatement substitué une liqueur de dosage, très légèrement sucrée toutefois (à 3g/l pour un caractère Extra-Brut)…fin prêt pour la livraison (dès le 23 novembre) !

Edition I – le choc…

SONY DSC

Alors que la récolte 2013 (Edition III) achève lentement sa maturation au coeur des trois hectares du Clos de Tsampéhro, c’est l’Edition I du Tsampéhro Blanc et Tsampéhro Rouge qui a récemment pris ses derniers quartiers ! La mise en bouteille est l’ultime étape que signe l’oenologue – en l’occurrence Vincent Tenud – dans le long travail de transformation et d’accompagnement qu’il effectue après chaque vendange. C’est un processus plus sensible qu’il n’y paraît et l’inquiétude était palpable malgré l’expérience déjà accumulée sur plusieurs centaines de mises…C’est aussi un moment traumatisant pour le vin qui va connaître sa « maladie de la bouteille »: en effet, l’embouteillage représente un choc et sur une période de quelques semaines à quelques mois (selon sa concentration en tannins), le vin se présentera sous une forme ingrate, comme « fatigué »…Il nous faudra donc attendre encore un peu avant de pouvoir empoigner une de ces plantureuses bouteilles et en extraire un des bouchons « pleine fleur » (54mm x 25mm) choisis par Emmanuel Charpin pour escorter nos flacons (surface plus importante et surtout parfaitement lisse, synonyme de qualité et de meilleure tenue dans le temps). C’est donc aussi pour assurer à cette Edition I un indispensable temps de repos que nous ne livrerons les premières caisses qu’à partir du 23 novembre. Patience !

« Bal des Débutantes »

SONY DSC

Nos bouteilles se préparent lentement pour leur « Bal des Débutantes » ! Restait encore à leur offrir une parure à même de susciter l’émotion de leur futurs partenaires-dégustateurs. Un peu comme dans l’antichambre d’un grand couturier, nous avons admiré l’autre jour – très béatement il faut l’avouer… – la venue au monde des étiquettes des vins du Clos de Tsampéhro sur les rotatives conduites par des sérigraphes un brin décontenancé par tant de « Aah » et de « Oh »… L' »habit » se veut élégant et sensuel, à la texture délicatement gaufrée, à même de révéler une touche de l’idéal qui sous-tend toute l’aventure du Clos de Tsampéhro. Dans la plus pure tradition de la haute-couture parisienne, notre français Emmanuel Charpin a subtilement retouché les premières ébauches in situ, afin obtenir la coupe la plus parfaite pour les futurs flacons. Pour parfaire la mise en scène, les coiffes en étain et les bouchons sélectionnés attendent déjà impatiemment à la cave. Tout est donc désormais en place pour envisager – fin août- leur premier Grand Défilé… sur la chaîne d’embouteillage.