La Naissance

SONY DSC

Tout a été mis en œuvre pour obtenir la matière première nécessaire à l’élaboration de grands vins: profitant de la restructuration du vignoble, les parcelles ont fait l’objet d’importants travaux, avec notamment la création de petites terrasses permettant d’améliorer le rendement de la photosynthèse en réduisant l’ombre portée d’une ligne à l’autre, et garantissant du même coup un frein à l’érosion. L’implantation des rangs selon les courbes de niveau a permis l’obtention de lignes dans lesquelles le foehn (vent chaud) peut idéalement jouer son rôle sans porter préjudice à l’intégrité du feuillage.

Les lignes sont entièrement pourvues d’un système de palissage sur fils pour une bonne tenue de la matière végétale. Deux systèmes de formation sont utilisés en fonction des cépages et de leur potentiel de production : la taille en cordon permanent (pour les cépages fructifères sur les yeux de la base comme le merlot) ou en guyot simple (pour les cépages peu fructifères comme le Pinot Noir).

L’essentiel du travail à la vigne est effectué manuellement et fait l’objet de soins méticuleux. Les sols sont également entretenus manuellement, par des bêchages de désherbages réguliers. Pour garantir une bonne aération du végétal au niveau des grappes, l’effeuillage est pratiqué de manière modérée afin de ne pas provoquer de brûlures sur les grappes, particulièrement sur les faces sud des rangs.

SONY DSC

Les vendanges en vert – appelées « dégrappages » en Valais – sont pratiquées tout au long du mois de juillet et début août pour ne laisser que 3 à 4 grappes par cep. Pour les cépages rouges, les «pointes» des grappes restantes sont sectionnées à la moitié inférieure pour une meilleure concentration du jus dans les baies.

Avec des rendements productifs réduits au strict minimum et adaptés à chaque cépage (400 à 600 g/m2 pour les rouges et 700 à 800 g/m2 pour les blancs), l’ensemble des paramètres œnologiques indispensables à un déroulement optimal de la vinification sont réunis : parfait état sanitaire, maturité phénolique, taux de sucre et acidité équilibré.

La vendange s’effectue manuellement, en caissettes de 15kg afin de conserver une parfaite intégrité des grappes.

D’un point de vue phytosanitaire, le domaine va au-delà des principes de lutte intégrée classique, et applique, de manière non-contraignante, l’essentiel des techniques de viticulture biologique et biodynamique, en faisant la part belle à la prophylaxie.

La Naissance  >  L’Adolescence  >  La Maturité