R2D2 illumine….Tsampéhro

Post Lampe R2D2

Notre ami d’Ayent Xavier Aymon, fondateur des ateliers R2D2 (« intégrateur leader des technologies domotique et des luminaires design en Suisse Romande »), et qui a notamment créé et installé les luminaires du chai de Tsampéhro, a monté une drôle d’installation « artistique » dans le chai durant le mois d’octobre dernier…En effet, R2D2 a été sélectionné pour le Prix du Design Suisse 2014 et Xavier et son équipe ont imaginé une mise en scène lumineuse entre deux lieux: le stand de l’expo à Langenthal  (visité par plus de 20’000 visiteurs en deux jours) et le chai du Clos de Tsampéhro. Notre chai était donc filmé en direct et une projection géante (5m x 3m) mise en place sur le stand de Langenthal.

Le travail s’est construit sur trois perspectives:  les fûts du chai, les luminaires R2D2 et une ligne de bouteilles. En effet, 50 bouteilles positionnées en Valais au cœur du chai et 50 bouteilles érigées sur le stand de l’exposition étaient équipées chacune d’un chip led RGB. A l’aide d’un I-pad, le visiteur pouvait allumer une lumière en Valais, voir le déroulement de la série lumineuse en live sur l’écran, puis assister à son prolongement directement sur le stand…L’effet est génial, spectaculaire ! On est prêt à recommencer quand tu veux Xavier !

Lien vidéo designers’ saturday 2014 – Impressionen

R2D2 2

L’invité du Tsampéhro: Robert Bolognesi !

L’Espace Tsampéhro accueillera fin mars son premier « Invité du Tsampéhro» pour cette année 2015. Placé sous l’égide du partage et de la convivialité, ce rendez-vous trimestriel fait la part belle à une personnalité de premier plan dans le domaine culturel, scientifique, technique ou social. Après une courte conférence thématique, l’allocution sera suivie par des échanges entre l’audience et l’invité du jour. Et pour « animer » le débat, les crus du Clos de Tsampéhro seront servis à nos convives, accompagnés d’une sympathique agape gourmande en cours de soirée.

Pour cette quatrième édition, nous vous proposons de venir à la rencontre de Monsieur Robert Bolognesi,  nivologue et météorologue reconnu.

Un pied dans la poudreuse, l’autre dans son laboratoire, c’est ainsi que Robert Bolognesi envisage son métier de nivologue (spécialiste de la neige et des avalanches). Artiste, aventurier et scientifique, ce fin connaisseur du manteau neigeux a fondé en 1999 la société METEORISK qui modélise et prévient les risques d’origine météorologiques et plus précisément les dangers liés aux chutes de neige. Il partagera avec vous ses connaissances et son expertise en cette période propice aux avalanches.

Cette soirée conférence est ouverte à tout public, du néophyte au spécialiste, vous êtes donc tous les bienvenus.

Nous attendons vos inscriptions pour cette soirée qui se tiendra le vendredi 27 mars 2015 à 19h30 à l’Espace Tsampéhro (Cave La Romaine, route de Granges 124 – 3978 Flanthey).

Tarif par personne : CHF 70.-, uniquement sur inscription sur notre formulaire, ou par Email ou par SMS (079.745.18.17) avec coordonnées complètes des participants.

Mano pavardė yra Tsampéhro !

Article DWCC Lituanie Site

Comment mieux revenir sur la prestigieuse dégustation des « Vins Iconiques Suisses » organisée dans le cadre de la conférence DWCC à Montreux l’an dernier, qu’en vous livrant un chouette retour fraichement paru dans la presse spécialisée…lituanienne…dans la revue « Vyno Klubas » !  En effet, durant ce grand raoût annuel de la presse et des médias numériques autour du vin, avait été organisée une confrontation de grands crus suisses parmi lesquels on retrouvait quelques-unes des meilleures étiquettes helvétiques (Brivio Vini, Marie-Thérèse Chappaz, Gantenbein, Pierre-Luc Leyvraz, Domaine les Hutins, etc.). Chaque vin de la courte sélection retenue fut commenté par Paolo Basso en personne (Meilleur Sommelier du Monde 2013), devant un parterre d’une centaine de journalistes spécialisés en provenance du monde entier. Le Clos de Tsampéhro a eu le grand privilège de figurer dans les vins suisses présentés comme « iconiques » avec son Édition I Tsampéhro Rouge, et n’a visiblement pas laissé l’expert Arünas Starkus indifférent : une note de 95/100 lui est attribuée, le classant sur le podium aux côtés de l’Electus 2010 de Provins et d’un extraordinaire Grain Noble 2001 de Marie-Thérèse Chappaz! Peut-être pourrons-nous goûter prochainement aux joies du Tsampéhro, accompagné de šašlykas, sur une terrasse de Vilnius ?

Consulter l’article en PDF  ou dans notre rubrique Médias… P.S.: « Mano pavardė yra Tsampéhro » se traduit « Mon nom est Tsampéhro! »

…toujours dans le Top Ten !

Arrivé à la moitié de ce Championnat du Monde de Ice Cross Downhill après quatre courses, Derek Wedge pointe toujours en dixième position au classement général (sur 150 coureurs), en embuscade pour grimper plus haut ! 11ème (quart de finale) en Autriche à Wagrain le 31 janvier, et 16ème (quart de finale) en Finlande à Helsinki samedi dernier, tous les espoirs sont permis pour un retour en force sur les quatre derniers parcours. A Helsinki, notre funambule a encore une fois failli passer par dessus les barrières…Demain c’est encore en Finlande que cela se passe: Riders Cup à Laajis…et le Tsampéhro Team sera « au taquet » (traduction: « à l’apéro à la cave ») pour encourager son poulain. Go Derek ! Go !

Jancis Robinson (bis)…

Suite à son voyage en Suisse en novembre dernier – avec une visite au Clos de Tsampéhro – Jancis Robinson s’est fendue récemment d’un article très sympa dans le grand quotidien britannique Financial Times, où l’experte met en avant ses vingt coups de cœur, dont l’Édition I Rouge du Clos de Tsampéhro !

Financial Times – Jancis Robinson en Valais

Tsampéhro…dans le Top Ten !

Venue

Les deux premières épreuves du Championnat du Monde 2015 de Ice Cross Downhill ont eu lieu la semaine dernière aux Etats-Unis dans l’Etat du Minnesota, et notre Derek Wedge national s’est assuré une place dans le Top Ten du classement provisoire (10ème rang sur plus de 170 coureurs avec 285 points…et premier helvète !). Lors de la première course à Afton Alps, Hastings (Riders Cup), Derek s’est qualifié jusqu’au quart de finale et a terminé bon 9ème au général. Puis lors de la grande course de samedi à St-Paul (Red Bull Crashed Ice), c’est le Champion du Monde 2012, le Canadien Kyle Croxall, qui l’a emporté devant 140’000 spectateurs en délire. Derek finit 13ème…et déçu, car après avoir chuté lourdement en quart suite à une bousculade « qui frise le code », il termine dernier de sa série. Et malgré ses protestations appuyées et justifiées auprès des juges à l’arrivée, il ne parvient pas à faire modifier la donne…

Pacome Schmitt (FRA), Toni Heikkilae (FIN), Luke Halvorson (USA), Mitchell Tiesberg (USA) - Action

Mais tout ceci n’était qu’un échauffement, il reste six courses (3 Riders Cup et 3 Red Bull Crashed Ice) pour atteindre le podium ! La forme est là, et on se tient les pouces pour les déplacements du 31 janvier (seconde étape de la Riders Cup à Wagrain/Kleinarl en Autriche, organisée par Marco Dallago, Champion du Monde 2014) et surtout du 5 au 7 février à Helsinki (Red Bull Crashed Ice). Allez Derek !

Et pour les quelques-uns d’entre vous qui ne se seraient pas levé en pleine nuit pour suivre l’évènement en direct, vous pouvez visionner un reportage complet ici (les séries de Derek sont aux minutes 19:20 et 39:00; pour la finale c’est 1:05:30).

Vendanges 2014…Édition IV déjà !

SONY DSC

Les vins de l’Edition IV terminent tranquillement leur deuxième fermentation, et ainsi, le cycle des vinifications de la vendange 2014 prendra fin, pour laisser place à la longue phase de maturation et d’élevage. Jetons toutefois un dernier coup d’oeil dans le rétroviseur et analysons les « fondamentaux » de cette dernière vendange. Et pour commencer, avouons humblement que nous attendions 2014 comme l’avènement d’un millésime plus généreux pour les vins du Clos de Tsampéhro, notamment grâce aux premières récoltes de jeunes vignes récemment installées…mais c’était faire fi des caprices de Mère Nature qui nous aura réservé bien des surprises !

SONY DSC

La saison avait pourtant bien commencé: une floraison idéale par un début de printemps radieux laissait entrevoir une belle récolte. Mais juste avant l’été, la météo ne tenait déjà plus ses promesses et nous réservait, avec force et fracas, coups de vent et humidités récurrents, mettant toute la profession sous haute tension. Joël Briguet a dû redoubler d’effort pour conduire le vignoble dans ce contexte difficile et…à la fin de l’été, alors que la situation apparaissait finalement sous contrôle, un invité surprise engendrait un nouveau défi de taille: la mouche Suzuki ! Jusqu’alors quasiment inconnue dans le vignoble valaisan, ce petit insecte semait la panique dans les coteaux: sa soif de raisin a provoqué des dégâts irréparables sur certains secteurs viticoles, engendrant pourriture acide et parfums de vinaigre. Heureusement, la bonne situation topographique du Clos de Tsampéhro, ainsi qu’un tri ultra-minutieux des baies récoltées nous permettait de réaliser l' »impossible »: une vendange parfaitement saine !  Au final, la seule conséquence fâcheuse de toutes ces acrobaties pour le millésime se résume à une baisse potentielle du nombres de flacons disponible à l’automne 2016…

Après la route…les chemins !

SONY DSC

La route carrossable qui traverse le Clos de Tsampéhro date de 2012 déjà...Il s’agissait maintenant pour nous de faciliter l’accès à pied dans les différentes parcelles qui composent le Clos, à la fois pour soulager nos mollets, mais aussi ceux de nos visiteurs de plus en plus nombreux à nous demander à se rendre « in-situ » ! La pente est rude à certains endroits, surtout là où Joël a choisi de planter le Cornalin… 40 à 45% de déclivité…Notre inégalable contre-maître Antonio a donc équipé dernièrement le domaine d’une dizaine de rampes d’escalier en anciennes traverses de chemin de fer. Les tentatives d’érosion n’ont qu’à bien se tenir ! Il en a aussi profité pour refaire entièrement le muret et l’escalier d’accès en pierres sèches d’une des guérites. Merci Antonio, c’est top !

SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC   SONY DSC   SONY DSC   SONY DSC   SONY DSC

Merci…et Meilleurs Voeux pour 2015 !

SONY DSC

Nous profitons de notre traditionnel repas familial de fin d’année pour vous dire un grand et sincère MERCI ! L’année 2014 aura été particulièrement intense pour le Clos de Tsampéhro, avec notamment nos trois premiers « Invités du Tsampéhro » (Marius Robyr, Bernard Challandes et Richard Pfister), d’innombrables évènements à l’Espace Tsampéhro, dont le lancement Pro de l’Edition II (millésime 2012) en présence de Paolo Basso (Meilleur Sommelier du Monde 2013), les visites consécutives des experts Hugh Johnson et  Jancis Robinson, un voyage d’étude passionnant en Champagne, la poursuite des « travaux » au Clos et surtout, surtout, le plaisir de partager avec vous – dans le verre ou au domaine – notre passion commune. Merci encore pour vos encouragements et conseils, merci aux restaurateurs et cavistes qui nous font confiance, et merci aussi à chacun de ceux – de plus en plus nombreux – qui nous suivent sur ce blog !

Champion du Monde…et Tsampéhro!

SONY DSC

Savez-vous ce qu’est le Ice Cross Downhill ? Les Tsampéhristes oui. Saviez-vous que le valaisan Derek Wedge a été sacré Champion du Monde en 2013 dans cette discipline extrême ? Les Tsampéhristes oui, bien sûr ! A tel point, qu’après avoir perdu son titre cette année, Derek Wedge repartira sur le circuit en 2015 pour récupérer son bien…sous les couleurs du Clos de Tsampéhro !

Derek 7

Derek Wedge – aux éternelles « dreadlocks » – est un véritable artiste des sports de glisse: ancien hockeyeur, champion de ski freeride, freestyle ainsi que moniteur de ski, de VTT descente et de wakeboard à ses heures perdues…Mais également un homme d’une sympathie et d’une modestie qui nous plait bien au Tsampéhro, avec une philosophie de vie « carpe diem » exacerbée.

Huit compétitions au programme du 18 janvier au 14 mars, aux Etats-Unis, au Canada, en Finlande, Irlande et Autriche. Nous suivrons cela de très près et vous ferons partager toutes nos émotions. Et si la Coupe revient en Suisse, une compétition devra y être organisée…ce fut Lausanne en 2013, pourquoi pas en Valais en 2016 !

Vous pourrez suivre Derek durant toute la saison sur Red Bull TV (www.redbullcrashedice.com), mais il tirera aussi, bien sûr, quelques bords à l’Espace Tsampéhro pour que nous puissions tous ensemble faire plus ample connaissance avec lui !

Voici déjà un petit aperçu de ce sport extrême avec Derek Wedge lors de la coupe du Monde 2013 (lien vidéo 1) et un portrait en image du personnage (lien vidéo 2)…

Derek 5

Cave Ouverte 19-20 décembre !

CHAI - 38

Pour tous ceux qui n’ont pas encore eu l’occasion de découvrir in situ la réalité architecturale du Tsampéhro, nous vous convions avec plaisir aux Caves Ouvertes de la Cave la Romaine qui se tiendront les 19 décembre (17h à 20h) et 20 décembre (10h à 17H). L’approche des fêtes de fin d’année résonne comme une belle opportunité de vous recevoir au cœur de l’Espace Tsampéhro et partager avec vous les crus « Réserves » et autres nectars de la Cave la Romaine.

Du côté des vins du Clos de Tsampéhro, les plus chanceux (…et rapides !) pourront profiter de quelques ultimes flacons rouges de l’Édition II (75cl et magnums), issus d’un contingent tout spécialement mis en réserve pour cette occasion. Mais sachez d’ores et déjà que la version Tsampéhro Blanc est malheureusement épuisée.

Durant ces deux jours, nous pourrons aussi compter sur la complicité de Deny Secco, cuisinier passionné, qui vous proposera magrets, fois gras et saumon fumé de sa création : de quoi finaliser de jolis compositions gourmandes et marier tout naturellement crus d’exceptions et gastronomie de circonstance.

Vous êtes tous les bienvenus !

Paolo Basso @ Clos de Tsampéhro

SONY DSC

Nous souhaitions partager avec vous quelques « photos souvenirs » du récent passage de Paolo Basso (Meilleur Sommelier du Monde 2013) au Clos de Tsampéhro. Paolo nous a encouragé à poursuivre notre travail avec la même passion et a été sympathiquement élogieux vis-à-vis des deux premiers millésimes des vins du Clos de Tsampéhro.

Il nous a aussi rendu attentif à la tendance généralisée qu’il observe dans le mondovino à privilégier, dorénavant, les vins plus fins, plus aériens, plus digestes. Paolo nous recommande d’être particulièrement sensible aux questions de rendement à la vigne – qu’on tend parfois, par souci de qualité, à vouloir très voire trop faibles – et de maturité – qu’on va aussi quelquefois chercher un peu trop « loin ». C’est grâce à des rencontres de ce calibre, et à ses compétences toutes helvétiques (!), que nous progresseront encore…

SONY DSC

L’invité du Tsampéhro: Richard Pfister !

Invité Tsampéhro - Richard Pfister

L’Espace Tsampéhro accueillera en décembre son prochain « Invité du Tsampéhro». Placé sous l’égide du partage et de la convivialité, ce rendez-vous trimestriel fait la part belle à une personnalité de premier plan dans le domaine culturel, scientifique, technique ou social. Après une courte conférence thématique, l’allocution sera suivie par des échanges entre l’audience et l’invité du jour. Et pour « animer » le débat, les crus du Clos de Tsampéhro seront servis à nos convives, accompagnés d’une sympathique agape gourmande en cours de soirée.

Pour cette troisième édition, nous vous proposons de venir à la rencontre de Monsieur Richard Pfister, oenoparfumeur et rédacteur du livre « Les parfums du Vin »

Après une brève introduction sur le monde des parfums, vous participerez à un atelier « Arômes et Dégustation » animé par cette personnalité reconnue dans le monde du vin. Vous aurez alors l’occasion de déguster quelques crus de la cave la Romaine et rechercherez, avec la complicité de Richard Pfister, les arômes qui s’y cachent.

Cette soirée conférence participative est ouverte à tout public, du néophyte au spécialiste, vous êtes donc tous les bienvenus.

Nous attendons vos inscriptions pour cette soirée qui se tiendra le mercredi 10 décembre 2014 à 19h00 à l’Espace Tsampéhro (Cave La Romaine, route de Granges 124 – 3978 Flanthey).

Tarif par personne : CHF 75.-, uniquement sur inscription par Email ou SMS (079.745.18.17) avec coordonnées complètes des participants.

Lancement…Edition II !

Edition II 5

Le « coming out » festif des vins du Clos de Tsampéhro a eu lieu il y a plus d’une année…déjà…et le moment était donc venu de rassembler à nouveau un parterre de professionnels afin de présenter notre Édition II (Vendanges 2012). Ainsi fut fait, par une fraiche matinée le 10 novembre dernier, durant laquelle les aficionados de la première heure, accompagnés d’une belle brochette de nouveaux palais avisés, furent réunis pour l’occasion: nous avons été particulièrement touché par la présence de Paolo Basso (Meilleur Sommelier du Monde 2013) qui a fait le voyage tout spécialement du Tessin, celle – renouvelée – de Jérôme Aké Beda (Sommelier Suisse de l’Année 2014, Gault & Millau), de Samuel Briand (Directeur de Salle du Restaurant Damien Germanier, fraîchement étoilé au Guide Michelin !), de Franck Reynaud (Chef du Restaurant Le Pas de l’Ours, à Crans), de Julien Besson (Chef sommelier du Restaurant le Terminus, à Sierre), de Romain Arnaud (Directeur de Restauration de l’hôtel Crans Ambassador, à Crans), de Dominique Fornage (créateur du label Nobilis) et de Paola Masciuli (Directrice de l’Hôtel le Crans & Spa, à Crans). Mais aussi touché par les encouragements de quelques-uns des meilleurs cavistes de Suisse Romande, avec notamment Nicolas Herbin (CAVE SA), François Gauthier (Cave de Reverolles) et Lionel Appolaro (1870 Vins & Conseils). Parmi tous les autres participants- et nous en oublions plusieurs, excusez nous – saluons encore deux dégustateurs hors-pair, Philippe Cossy (Terre & Nature) et Yves Beck (GlobalBeck Service).

Salle 1

Après une courte présentation de l’évolution du projet Tsampéhro par Emmanuel Charpin, c’est Joël Briguet qui a dépeint ce que fut l’année viticole 2012: une exercice compliqué dans un contexte climatique plutôt capricieux. Ensuite Vincent Tenud a détaillé les adaptations légères, mais nombreuses, initiées dans la vinification des vins du Clos, dans la foulée de l’expérience acquise par l’Édition I. Et puis enfin la dégustation…avec pour commencer quelques flacons du Clos de Tsampéhro Brut Édition I (2011), récemment dégorgés pour mieux apprécier les avantages d’un élevage prolongé sur latte (30 mois): un petit avant goût de l’Édition II (2012) – en devenir – qui se profile pour novembre 2015…puis c’est au tour du Tsampéhro Blanc Édition II (2012) et du Tsampéhro Rouge Édition II (2012) de faire leurs premières preuves dans une ambiance studieuse mais décontractée. Globalement nous avons reçu des retours positifs…et un enthousiasme réjouissant pour ce deuxième millésime du Clos de Tsampéhro ! Autour du chouette déjeuner concocté par Le Bistrot Gourmand de Lens (qu’on profite de féliciter aussi pour leur entrée au Gault & Millau ! ), ce sera aussi l’occasion pour nous de collecter de précieux « retours » de la part de ces experts, afin de ciseler encore davantage nos Éditions III (2013) et IV (2014), aujourd’hui encore à l’élevage au chai. Pour nous, chaque conseil, chaque détail compte…dans l’intervalle, nous vous livrons déjà ci-dessous quelques commentaires sur cette dégustation, récemment publiés, et disponible également dans notre section Médias.

 Salle 2

DWCC @ Tsampéhro aussi !

SONY DSC

Droit derrière l’élégante visite de Jancis Robinson, c’est près d’une cinquantaine de participants à la DWCC 2014 (« Digital Wine Communication Conference ») qui débarquent au domaine pour une dégustation des vins du Clos de Tsampéhro, après une fin de matinée et un déjeuner passés…au Vignoble des Côtes du Moulin de Jean René Germanier et Gilles Besse, à Vex. Une audience cosmopolite et hétéroclite, mais tout autant passionnée de vin que d’apps viniques, de blogs, de twetts et du reste des composantes essentielles d’une DWCC réussie…Beaucoup d’échanges, de questions, de contacts et de compliments aussi parfois, qui nous laisse penser que les métiers et le monde du vin sont vraiment une grande et belle famille.

Jancis Robinson @ Tsampéhro

SONY DSC

Bon…là c’est la papesse des experts du vin qui vient…nous voir…pour une dégustation privée des vins du Clos. On balise, on hyperventile, on tremble, il n’y a bien que Joël Briguet pour rester impassible, imperturbable, confiant quoi.

Set de Table Jancis

Comment est-ce possible après Hugh Johnson en août, d’avoir Jancis Robinson en visite en novembre ? C’est, bien sûr, grâce à la conférence internationale DWCC 2014 (« Digital Wine Communication Conference ») qui s’est tenue à Montreux du 30 octobre au 2 novembre, et à laquelle Jancis Robinson a honoré de sa présence son ami et co-auteur du livre « Wine Grapes », alias le Dr José Vouillamoz, co-organisateur également de la dite conférence.

Comment cela s’est-il passé ? Pro jusqu’au bout des ongles, des vins maintenus en bouche minimum 20 secondes, des questions aiguisées comme des couteaux japonais, des commentaires où chaque mot et adjectif sont pesés, et le tout avec un charme et une élégance toute britannique. Un très beau moment pour nous…

Et un petit passage obligé par la barrique de Completer (millésime 2014) pour terminer en beauté…et en acidité  !

SONY DSC

Tsampéhro…la voie du terroir !

Emmanuel - Nouvelliste - 27.10.2014

Courte interview d’Emmanuel Charpin dans le Nouvelliste du 27 Octobre 2014 , dans un article qui met en avant les belles ambitions de l’Electus de Provins.  Emmanuel expose brièvement la particularité du domaine Clos de Tsampéhro qui se veut, avant tout, être un projet terroiriste ! Ci-dessous un lien direct sur les propos de notre frenchie préféré.

Le Nouvelliste – 27.10.2014

CWW @ Tsampéhro

CWW OCTOBRE 2014

Sous cet étrange acronyme se cache un club relativement « select », à savoir l’association des écrivains, journalistes et blogueurs du vin (« Circle of Wine Writers »). Cette association regroupe une brochette impressionnante des plus grandes « plumes » du mondovino. La première semaine de septembre, une délégation du CWW a rejoint de nombreux autres journalistes, à l’invitation de VINEA, pour se rendre en Valais assister à l’évènement, mais également effectuer un voyage d’étude dans la vinisphère helvétique. Après leur visite de la Fondation Pierre Arnaud avec Madeleine Gay, et avant leur dîner chez de Courten, nous avons eu la chance de les recevoir au domaine par un samedi après-midi merveilleusement ensoleillé. Présentation et dégustation des vins du Clos, visite au Clos et beaucoup d’échanges sympathiques avec ces passionnés. Vous pouvez trouver leur compte rendu de voyage dans notre section médias ou y accéder directement avec le lien ci-dessous.

Circle of Wine Writers  – Octobre 2014

Tsampéhro…Outre-Sarine !

SCHWEIZERISCHE WEINZEITUNG couverture 10-2014

Chaque été, le Parkhotel Bellevue à Adelboden organise une somptueuse soirée gourmande qui fait la part belle aux vins suisses. Cette année, les vins du Clos de Tsampéhro (Blanc et Rouge) ont été sélectionnés pour figurer parmi les crus de ce menu d’exception. Organisateur de cette soirée avec Irène et Martin Müller, gérants de l’établissement, le rédacteur de la Schweizerische Weinzeitung, Stefan Keller, nous a ensuite fait les honneurs de sa revue ! De jolis commentaires de dégustation, notamment pour notre Edition II (millésime 2012; disponible mi-novembre), qui nous encouragent à bosser encore plus dur…sur notre Edition III (millésime 2013) dont l’élevage en barrique se poursuit patiemment au chai du Clos… et sur la vinification de l’Edition IV (millésime 2014) qui s’accomplit en ce moment même dans nos cuves bois tronconiques. Voici le lien vers l’article de Stefan Keller.

Travaux d’été aux guérites…

Guérite 2

Les premières chaleurs sont quelquefois propices aux décisions courageuses…comme de reprendre les travaux d’«infrastructure» au Clos de Tsampéhro. Après la mise en beauté de notre guérite principale l’été dernier, c’est au tour d’une deuxième guérite de prendre la même teinte ocre clair et de se voir ainsi mise en valeur. C’est aussi l’occasion pour nous de parfaire nos lieux de réception en montant une large pergola en mélèze permettant d’accueillir nos convives autour d’une belle table de pierre ombragée,

SONY DSC

et d’y installer un petit bassin à proximité. Pratique pour rafraîchir, soit les verres, soit les dégustateurs…La suite ? L’été prochain…

SONY DSC

Magic…Tsampéhro

COUVERTURE VINUM 09.2014 1

Chouettes articles dans le numéro d’octobre du magazine Vinum, qui mettent en avant le Clos de Tsampéhro et quelques autres producteurs et vins phares du Valais: différentes approches, différents parcours, mais toujours cette même passion qui anime tous les protagonistes !

Ci-après un lien vers l’article de Thomas Vaterlaus (rédacteur en chef de Vinum) qui examine côte-à-côte l’Electus de Provins et notre Clos de Tsampéhro : Vinum Octobre 2014

Tsampéhro et…Hugh Johnson

SONY DSC

Un été bien chargé pour le Clos de Tsampéhro qui fera l’objet de plusieurs billets successifs dans les semaines qui viennent. A commencer par une visite de prestige au mois de juin dernier: on ne présente plus Hugh Johnson, référence mondiale et doyen de tous les écrivains et critiques du vin, qui publie cette année encore, avec sa complice Jancis Robinson, la 7ème édition (revue et corrigée) de son célèbre Atlas du Vin.

Par le biais d’amis communs, ce grand Monsieur a souhaité connaître, par le menu, les contours du projet Tsampéhro et nous a donc rendu visite au domaine. Imaginez le «branle-bas de combat» pour faire découvrir nos trois vins au gourou international, mais aussi pour lui organiser – par la même occasion – une passe chez le patron de Swiss Wine Promotion, Gilles Besse, et aussi chez les aventuriers de l’Electus. Plus les différents grands vins suisses seront mis en avant, mieux tout le monde se portera, soutiennent les Tsampéhristes !

Hugh Johnson a été particulièrement «gentlemen» avec les quatre mousquetaires du Clos, distillant compliments, mais aussi conseils précieux pour nous permettre de voler plus haut encore. Il a aussi dégusté – en primeur absolue – notre Édition II (vendange 2012) en nous aiguillant «discrètement» sur les proportions d’assemblages à retenir…Il a donc bien mérité sa raclette au soleil avec Joël Briguet !

SONY DSC

Suspense autour du Completer

Completer 3La campagne de réencépagement 2012 du Clos de Tsampéhro a connu son apogée le 24 avril lors de la plantation de 900m2 de Completer. Ce très vieux cépage indigène se destinait à jouer un rôle particulier – sans savoir encore lequel – dans notre quête d’élaboration de grands vins d’assemblages suisses. Ces derniers jours, Joël Briguet s’active patiemment à l’éducation de cette jeune recrue, afin de la préparer à sa première vendange.

Le Completer serait originaire des Grisons où il est répertorié depuis 1321…et sa surface mondiale se résume aujourd’hui à un modeste 3,5 ha ! Cependant son histoire est également valaisanne, et remonte à plus de quatre siècles. Le célèbre ampélologue José Vouillamoz – dans ses tout derniers travaux de recherche génétique – lui attribue même une parenté avec le cépage 100% valaisan Lafnetscha.

Au-delà de notre volonté de participer à la conservation de ce cépage rare, la décision d’introduire ce plant au Clos de Tsampéhro fut aussi motivée par ses qualités organoleptiques et sa faculté à produire des vins de grande garde. Il est réputé pour révéler une belle acidité et des arômes envoûtants de coing, de mirabelle, de miel d’acacia. Son équilibre sucre-acidité est idéal et confère au vin une remarquable persistance. Il faut toutefois lui laisser le temps de s’exprimer et ne pas faire preuve de précipitation pour le déguster.

Completer 1

A la vigne cependant, c’est un cépage difficile, voire têtu, et qui requiert une attention de tout les instants. Lors des premières années qui suivent la plantation, le travail de formation de chaque pied est primordial. Et au cours de sa troisième feuille, le futur système de taille (en l’occurrence Cordon de Royat pour Tsampéhro) doit déjà été défini. Au Clos, Joël se consacre personnellement à la sélection des sarments qui deviendront les futures « cornes » du pied:  espacement, orientation, aération, alignement sont autant de facteurs qui influenceront à l’avenir la qualité des tailles. Notre « expert » en profite également pour effectuer la première régulation de charge en ne laissant qu’une grappe par baguette, garantie d’une concentration maximale de la future vendange.

Vinifiée séparément des autres cépages blancs du Clos, cette première cuvée de Completer fera l’objet d’un suivi très particulier et de nombreuses dégustations afin, notamment, de déterminer sa « destination » finale : assemblage ou cuvée spéciale ? Le suspense reste entier !

Completer 2

L’invité du Tsampéhro : Bernard Challandes

L’Espace Tsampéhro accueillera en juillet son deuxième « Invité du Tsampéhro». Placé sous l’égide du partage et de la convivialité, ce rendez-vous trimestriel fait la part belle à une personnalité de premier plan dans le domaine culturel, scientifique, technique ou social. Après une courte conférence thématique, l’allocution sera suivie par des échanges entre l’audience et l’invité du jour. Et pour « animer » le débat, les crus du Clos de Tsampéhro seront servis à nos convives, accompagnés d’une sympathique agape gourmande en cours de soirée.

Pour cette deuxième édition, nous sommes particulièrement honorés d’accueillir Monsieur Bernard Challandes, entraineur de l’Equipe Nationale d’Arménie de Football, Ancien entraineur de l’équipe suisse M21, du FC Zurich, du FC Sion, Thoune, Young Boys et du Neuchâtel Xamax.

Il nous dévoilera les secrets du «management par le coaching». La conférence se poursuivra par la présentation des équipes de football engagées dans la demi-finale de la Coupe de Monde 2014 et par la projection du match en direct sur grand écran.

Vos inscriptions sont les bienvenues pour cette soirée qui se tiendra le mardi 8 juillet 2014 à 19h00 à l’Espace Tsampéhro (Cave La Romaine, route de Granges 124 – 3978 Flanthey).

Tarif par personne : CHF 95.-, uniquement sur inscription.

Les bonnes ondes de Jérôme Aké Beda

Au-delà du dur labeur et des inévitables petites angoisses associés à notre poursuite de l’excellence, notre aventure nous permet heureusement aussi de faire de belles rencontres: figure incontournable de la sommellerie suisse et parrain de la première heure du Clos de Tsampéhro, Jérôme Aké Beda nous a reçus à l’Auberge de l’Onde pour partager l’enthousiasme qu’il porte à son métier et…à l’Édition I de nos vins.

SONY DSCLe regard expert et…concentré de Jérôme Aké Beda

Il y a 25 ans déjà que cet Ivoirien d’origine est arrivé en Suisse et s’est constitué patiemment une solide expérience en sommellerie au service des plus belles références gastronomiques du pays. Dans les années 90, il a appris au contact de Denis et Clara Martin, puis a multiplié les dégustations avec des chefs comme Martial Brandle de l’Auberge de Vouvry ou Denis Velen du Guillaume Tell à Aran-Vilette. Il a également trouvé son inspiration auprès de Paolo Basso (meilleur sommelier du monde 2013) avant de se faire connaître et reconnaître par la crème des vignerons suisses. En 2003 et 2005, il est le lauréat romand du trophée de sommellerie Ruinart. Et voilà dix ans, il pose ses valises à l’Auberge de l’Onde (à Saint-Saphorin) qu’il dirige depuis avec brio. Durant tout son parcours helvétique, il développe progressivement une véritable affection pour le chasselas.

Chasselas AKE BEDAA tel point, qu’il co-écrit récemment avec Pierre-Emmanuel Buss, journaliste spécialisé au journal « Le Temps », un magnifique ouvrage dédié à ce cépage et décrivant « Les 99 Chasselas à boire avant de mourir » (Édition Favre). Mais Jérôme est d’abord un autodidacte, qui aime bousculer gentiment les us et coutumes de la sommellerie suisse et déguster hors des sentiers battus. Convaincu du potentiel élevé des crus helvétiques, il partage volontiers ce mantra lors des « Soirées Vigneronnes » qu’il organise. Cependant, sa grande force réside dans l’énergie et la verve avec lesquels il partage sa passion du vin lors de chaque service au restaurant.

Tsampéhro : Quels sont les qualités essentielles d’un bon sommelier ?

Jérôme Aké Beda : La curiosité reste le moteur principal. C’est le meilleur moyen de surprendre et d’apporter de vraies émotions aux clients. Un sommelier doit parfaitement servir le vin, mais aussi être un « découvreur » et éviter le copié-collé des références classiques que tout le monde propose. Il doit être un véritable guide tout au long du repas et connaitre parfaitement la structure des plats, leurs sauces et leurs épices. Il se doit aussi parfois de proposer des associations audacieuses, tout en sachant parfaitement les justifier. Le filet de bœuf ne s’accommode pas uniquement de rouges puissants, ni les asperges de Johannisberg…Je recommande régulièrement, par exemple, le tartare de bœuf avec un chasselas très minéral : une expérience unique !

Rotisserie de l'OndeLa salle de la Rôtisserie de l’Auberge de l’Onde

Tsampéhro : Comment êtes-vous devenu sommelier ?

Jérôme Aké Beda: Mon pays d’origine ne possède pas la culture du vin et lorsque je suis arrivé en Suisse, il a fallu que j’apprenne les bases et les « ficelles » du métier.  Je me suis intéressé à tous les aspects du monde viti-vinicole, l’un après l’autre. J’ai vite compris aussi que pour découvrir la culture d’un pays, il n’y a pas mieux que de connaitre sa relation au vin et à ses vins. Titulaire d’une maitrise fédérale, j’ai vécu ma passion sous différents angles: comme sommelier auprès de grandes maisons, mais aussi comme chargé de cours durant deux ans à l’École Professionnelle de Montreux pour les branches techniques des spécialistes en restauration. En fait, mon parcours professionnel reflète, en quelque sorte, cette « soif » d’apprendre et de transmettre qui me caractérise. Mais en réalité, je ne suis pas sommelier, je suis maitre d’hôtel et serveur avant tout !

IMG_1539bJérôme Aké Beda et Jacques Perrin lors de la journée de lancement du Tsampéhro pour les professionnels, le 4 novembre 2013

Tsampéhro : Qu’est-ce qui vous a séduit dans l’aventure du Clos de Tsampéhro ?

Jérôme Aké Beda: J’ai d’abord été impressionné par le professionnalisme entourant le projet. Le chai, la démarche et la ligne graphique m’ont plu d’emblée. Tout cela a généré une curiosité et une véritable attente vis-à-vis du produit. Et là, de manière heureuse, la dégustation des trois vins de votre Édition I a confirmé mes premières impressions. J’ai aimé les vins. On y devinait un grand travail à la vigne, mais aussi une belle maîtrise de la vinification, donnant de la race et de l’élégance à vos vins. Avec cela, votre ambition de vous aligner sur les grands vins d’assemblages suisses et internationaux devenait crédible. Mais j’espère vraiment un jour pouvoir déguster aussi des vins de cépage de même facture… et signés Tsampéhro !

SONY DSCL’Auberge de l’Onde à Saint-Saphorin, lieu où se réunissaient pratiquement tous les dimanches Charlie Chaplin et sa famille mais aussi le fief du poète-chansonnier Jean-Villars Gilles.

Précommande Edition II & Caves Ouvertes

Voici (re-)venu le temps…des Caves Ouvertes en Valais ! Vous êtes cordialement invité à nous rendre visite à la Cave La Romaine du 29 au 31 mai de 11 h à 19 h, pour découvrir les vins de La Romaine dans leur nouveau millésime.

Ces dates correspondent aussi au lancement «officiel» des précommandes pour les vins du Clos de Tsampéhro Édition Il (vendanges 2012) ! Comme l’an passé, des tarifs préférentiels sont offerts pour les commandes passées à la cave ou sur notre site, et ce uniquement jusqu’au 30 juin 2014 (livraison novembre 2014). Les quantités seront à nouveau très limitées, puisque seulement 2850 bouteilles de Clos de Tsampéhro Rouge (dont 150 magnums) et 1200 bouteilles de Clos de Tsampéhro Blanc ont été produite dans cette Édition Il.  Et une partie d’entre elles sont déjà réservées par les restaurateurs et les aficionados…

Offre spéciale en précommande (valable jusqu’au 30 juin 2014): 

  • Le coffret bois de 3 bouteilles (2 Rouges et 1 Blanc) de Clos de Tsampéhro à Fr. 169.- (au lieu de Fr. 196.-)
  • La caisse bois de 6 bouteilles de Clos de Tsampéhro Blanc à Fr. 199.- (au lieu de Fr. 228.-)
  • La caisse bois de 6 bouteilles de Clos de Tsampéhro Rouge à Fr. 419.- (au lieu de Fr. 474.-)
  • Le magnum de Clos de Tsampéhro Rouge en caisse bois à Fr. 149.- (au lieu de Fr. 169.-)
  • L’assortiment de 2 caisses bois de 6 bouteilles de Clos de Tsampéhro (6 Blanc et 6 Rouges)  à Fr. 599.- (au lieu de Fr. 702.-)

(livraison franco-domicile en Suisse dès Fr. 500.- de commande; les prix départ cave des vins du Clos de Tsampéhro sont fixés à Fr. 79.- l’unité pour le Tsampéhro Rouge et Fr. 38.- l’unité pour le Tsampéhro Blanc et le Tsampéhro Brut)

Quant au Clos de Tsampéhro Brut Édition Il, et bien il ne sera livrable qu’en novembre…2015 ! En effet, sur les recommandations avisées de spécialistes et amis du projet Tsampéhro, nous avons choisi d’allonger la durée d’élevage sur lattes de notre vin effervescent de 12 mois supplémentaires pour la porter dorénavant à 36 mois. Fidèle à notre philosophie de vous offrir un plaisir et une qualité sans compromis, nous ferons donc le « dos rond » en 2014. Et pour nous conforter dans cette approche, nous avons pu constater lors d’une récente dégustation de quelques flacons de notre Édition 1, restés non-dégorgés jusqu’à aujourd’hui, que la complexité aromatique et la finesse de la bulle s’en trouvaient encore bonifiées. Patience donc…

SONY DSC

Nous profitons aussi de ce post pour vous informer que l’Espace Tsampéhro, avec sa table de dégustation professionnelle et sa capacité d’accueil jusqu’à 100 personnes, peut dorénavant être réservée pour des soirées de dégustation, formation et séminaire autour de nos vins. Pour tout renseignement, n’hésitez pas à prendre contact directement avec Emmanuel Charpin.

Gastronomie & Tsampéhro !

Comme promis dans notre dernier billet, vous trouverez ci-après la liste des restaurateurs et des cavistes qui nous ont fait confiance pour notre premier millésime déjà (Clos de Tsampéhro, Edition I). Qu’ils en soient ici chaleureusement remerciés ! Et pour les hédonistes qui souhaitent accompagner un flacon de Tsampéhro d’une cuisine savoureuse ou l’inverse, n’hésitez pas, aucune de ces adresses ne vous décevra !

Restaurants:

Restaurant de l’Hôtel de Ville, à Crissier (3 étoiles Michelin, 19 points G&M)

Le Bayview, Hôtel Président Wilson, à Genève (1 étoile Michelin, 17 points G&M)

Damien Germanier, à Sion (17 points G&M)

Le Mont-Blanc, Le Crans Hôtel & Spa, à Crans-Montana (16 points G&M)

Auberge de l’Onde, à Saint-Saphorin (15 points G&M)

La Sitterie, à Sion (15 points G&M)

La Cène, à Fribourg (14 points G&M)

Le Giardino, Hôtel Guarda Golf, à Crans-Montana (13 points G&M)

L’Indigo, Fondation Pierre Arnaud, à Lens, Crans-Montana

Le Restaurant de l’Aéroport, à Sion

Restaurant de l’Hôtel de Ville, à Attalens

Le Château de Villa, à Sierre (cave de garde)

Le Farinet, à Crans-Montana

Le Chetzeron, à Crans-Montana

Cavistes:

Cave SA, à Gland & Genève

1870 Vins & Conseils, à Monthey

Ratatouille, Épicerie Fine, à Crans-Montana

Nous vous tiendrons régulièrement informé des nouveaux référencements.

Vendredi….Saint-Violier !

Il y a quelques semaines, une joie sincère nous a envahi lorsque nous avons appris que le chef sommelier du Restaurant de l’Hôtel de Ville à Crissier (3 étoiles Michelin, 19/20 Gault & Millau…) avait référencé notre Clos de Tsampéhro Rouge, Edition I sur sa prestigieuse carte des vins. La tentation était dès lors trop forte pour les tsampéhristes pour ne pas réserver une belle soirée sur place afin de savourer une des meilleures cuisines du monde tout en dégustant – entre autres beaux flacons – « notre » Clos de Tsampéhro. Ce fut donc chose faite Vendredi Saint dernier, où cela ressembla davantage pour nous à une Saint-Violier, tant les talents du chef Benoît Violier et de sa brigade nous ont complètement soufflé. Quelle fête ! Accueil, service, couleurs, produits, textures, saveurs, cuissons…tout était sublime…

VIOLIER 1

Le Maître Benoît Violier et trois afficionados tsampéhristas

Même le boss Joël Briguet, qui d’ordinaire « psychote » sur le boeuf et ses mille déclinaisons, a englouti mollusques et caviar osciètre, morilles blondes et brunes, foie gras de canard des Landes, grenouilles, langoustine Royale, St-Pierre et pigeon de Bresse..c’est peu dire. On nous a même régalé – hors menu s’il vous plaît – d’un magistral soufflé au fruit de la passion « façon Girardet »…une tuerie. Bref, un beau moment d’éternité entre compagnons d’aventure. Un immense merci aussi au chef sommelier Michele Caimotto, qui pose ici gentiment au côté de Christian Gellerstad  (et d’une bouteille du Clos de Tsampéhro…) et qui nous a époustouflé par des accords mets-vins irréprochables et créatifs, avec en point d’orgue un Bonnes-Mares d’anthologie (Domaine d’Auvenay, 2003).

VIOLIER 2

Un nouveau rendez-vous est pris en décembre – avec Manu Charpin cette fois (excusé ce vendredi pour paternité récente) – pour se sustenter des plats de chasse, toute grande spécialité du chef Violier.

P.S. ce magnifique dîner nous rappelle qu’il nous faut vous communiquer la jolie liste des restaurateurs et cavistes qui nous ont déjà fait confiance pour cette Edition I du Clos de Tsampéhro. Ce manquement sera corrigé dès le prochain billet de ce blog !

L’invité du Tsampéhro : Marius Robyr

Invité Tsampéhro - Marius Robyr

L’Espace Tsampéhro accueillera en avril prochain son premier « Invité du Tsampéhro ». Ce nouveau rendez-vous, placé sous l’égide du partage et de la convivialité, fera chaque trimestre la part belle à une personnalité de premier plan dans le domaine culturel, scientifique, technique ou social. Après une courte conférence thématique, chaque allocution se poursuivra par des échanges entre l’audience et l’invité du jour. Et pour « animer » le débat, les fameux crus du Clos de Tsampéhro seront servis à nos convives, ainsi qu’une sympathique agape gourmande en fin de soirée.

Pour cette première édition, nous sommes particulièrement honorés d’accueillir Monsieur Marius Robyr, ancien Commandant de la Patrouille des Glaciers et Organisateur des deux dernières manches de la Coupe du Monde de Ski à Crans-Montana. Il nous dévoilera les secrets de « l’organisation de grands évènements sportifs ». Vos inscriptions sont les bienvenues pour cette soirée qui se tiendra le mercredi 16 avril 2014 à 19h00 à l’Espace Tsampéhro (Cave La Romaine, route de Granges 124 – 3978 Flanthey).

Tarif par personne : CHF 70.-, uniquement sur inscription.

Noël avant l’heure

SONY DSC

Très belle surprise récemment pour les Tsampéhristes: nous avons pu acquérir les deux dernières parcelles composant le versant principal du lieu-dit « Tsampéhro » – magnifiquement exposé sud-ouest. Au début de ce printemps 2014, c’est donc un des derniers volets de la réhabilitation des vignes du Clos de Tsampéhro qui se joue. L’arrachage et le réencépagement sont confiés à l’expert incontesté Antonio, secondé exceptionnellement pour l’occasion par Vincent, extrait tout exprès de sa cuverie…Les parcelles nouvellement acquises étant adjacentes à celles déjà existantes de Chardonnay (cépage entrant dans la composition du Clos de Tsampéhro Extra Brut), c’est tout naturellement ce même cépage que nous avons choisi de planter. Travail physique, l’opération consiste en premier lieu à faire place nette des « vieux bois ». En effet, leur pourrissement en sous-sol pourrait nuire à l’enracinement des jeunes vigne. Puis, c’est l’étape minutieuse de la plantation à la main – cep par cep – qui suivra. Le soin apporté à ces interventions sont capitales, car aujourd’hui, quand on plante une vigne, c’est pour 100 ans !

Vaccin anti-grippal

SONY DSC

En hiver, les «coups de froid» sont inéluctables chez l’humain, provoquant leur lot de désagréments grippaux et autres rhumes. Pour le vin, en revanche, l’hiver représente une aubaine curative ! Alors que les fermentations malo-lactiques sont terminées depuis quelques jours, notre Edition III du Clos de Tsampéhro (millésime 2013) subit maintenant une thérapie de choc à basse température qui va durer plusieurs semaines.

Froid 2

Cette phase de stabilisation du vin (entre -5°C et -2°C) permet la cristallisation, puis l’élimination de la part « instable » de l’acide tartrique résiduel (acide organique naturel produit par la vigne tout au long de la maturation du raisin). Sans cela, cet acide tartrique risque de se « figer » lors de la réfrigération des bouteilles et provoquer une « gravelle » visuellement gênante pour certains dégustateurs. En effet, ces cristaux scintillants fixés sur le bouchon des bouteilles ou au fond du verre du dernier convive servi, sont rarement du meilleur effet…En « traitant » les vins par le froid de manière contrôlée dans nos cuves, on évite ainsi que le phénomène ne se produise dans vos bouteilles, et provoque un gros «coup de chaud» au salon au moment de la dégustation…

Chai précipitations WEB

Ladybird @ Tsampéhro

Cocinelle

La coccinelle fait partie des prédateurs naturels que l’on cherche au maximum à préserver dans le vignoble. Elle joue notamment un rôle prépondérant dans la lutte contre les pucerons et autres parasites viticoles. Lors d’une ultime séance de taille des vignes au Clos, une de ces jolies « bêtes à bon Dieu », encore engourdie par les frimas de l’hiver, est venu trouver refuge dans la puissante main de Joël Briguet…Trop souvent victime collatérale des traitements phytosanitaires, sa présence opportune nous confirme les bienfaits de notre stratégie « bio » dans la gestion du Clos. Les parasites indésirables n’ont qu’à bien se tenir, Tsampéhro est sous bonne garde ! Et comme dans l’imaginaire collectif la coccinelle représente également un « porte-bonheur », souhaitons-nous le meilleur pour la suite du cycle végétatif…

Esprit, es-tu là ?

SONY DSC

« Eau-de-vie », mot magique et magnifique…qui chatouillait beaucoup le Team Tsampéhro. Notre quête d’excellence est donc passée – sans trop de résistance – de l’étape « fermentation » à l’étape « distillation ». Après un essai concluant sur le millésime précédent, nous avons choisi de pérenniser l’exercice en 2013, en capturant à nouveau l' »Esprit du Clos de Tsampéhro ». Obtenue uniquement à partir du pressurage des marcs fruités de Cornalin, valorisée par une distillation exécutée dans un traditionnel alambic de cuivre, notre eau-de- vie doit maintenant prendre des couleurs – longtemps – dans des « feuillettes » en chêne de 120 litres initialement conçues pour élever les grands Armagnacs. Durant l’opération, on a bien sûr pris soin d’écarter les « têtes » (premières eaux-de-vie à naitre) et les « queues » (derniers jus de l’opération) pour ne conserver que le « cœur » de distillation, avant de l’assembler soigneusement au distillat de 2012. Au fil du temps, chaque millésime apportera ainsi sa « goutte » à l’assemblage: les  jeunes « esprits » nourriront les plus anciens, appliquant le protocole singulier des « vins des glaciers » à notre eau-de-vie. Aujourd’hui déjà, la robe joliment ambrée laisse présager du meilleur, mais Emmanuel Charpin a interdit toute mise en bouteille avant plusieurs années….frustrant d’être bouilleur de « grand » cru.

Eau-de-Vie

Tailleur « sur mesure »

taille 2 2014Le calme de l’hiver offre un environnement propice à la taille. C’est une étape essentielle qui signe la naissance d’un nouveau cycle pour la vigne. Elle doit être menée d’une main experte, précise et « visionnaire », puisque ses conséquences seront déterminantes pour les mois, mais aussi pour les années qui suivront…En effet, la taille permet de dompter l’émancipation de la plante, mais aussi de réguler la charge en raisin. Plusieurs modes de conduite existent (p.ex. Guyot, Cordon ou Gobelets), chacune adaptée à un groupe de cépage et jouant un rôle majeur sur le potentiel de la vendange. Au Clos de Tsampéhro, le « maitre » incontesté c’est Joël Briguet, doté d’une expérience de plus de 25 ans en la matière. Il œuvre seul depuis maintenant plusieurs jours sur les trois hectares du Clos, ne pouvant se résoudre à confier cette mission à qui que ce soit d’autre. En effet, il s’agit de porter une attention toute particulière à la taille de formation des jeunes vignes, qui durera au minimum trois ans, durant lesquels les ceps prendront forme et vigueur…sans oublier les plus anciennes, comme sur cette parcelle de Cabernet Sauvignon d’une trentaine d’années, où on le voit effectuer – avec dextérité – une taille en Cordon. Courage Joël, plus qu’un ou deux !

taille 1 2014

Merci et bonnes Fêtes à tous !

Noël Tsampéhro en Famille 2013Côté « Team Tsampéhro », c’est par un grand repas familial dimanche dernier que nous avons célébré la fin d’une année bien chargée, mais tellement chouette. Une journée qui a débuté à la guérite du Clos, sous un soleil radieux, avec un magnum de Champagne Blanc de Blanc, Palmer & Co, millésime 1985. Bon, ça remet tout de suite l’église au milieu du village: on a encore une belle marge de progression devant nous…Côté « Boutique Tsampéhro », on a récemment ajouté un « bouton » de commande sur notre site internet et mis en vente une petite réserve (pas beaucoup…) de coffret de Clos de Tsampéhro Rouge Edition I, que nous avions prudemment mis de côté pour les retardataires. Un beau flacon (bouteille ou magnum) pour un repas de fêtes ou pour un cadeau de fin d’année !

Nous profitons aussi de ce dernier billet 2013 pour vous vous remercier de votre soutien durant cette année charnière et nous réjouissons de vous retrouver en 2014 pour de nouvelles aventures bachiques !

Canon…à Tsampéhro !

SAMEDI 23.11.2013 - 136Samedi 23 novembre vers 12h30 à la cave La Romaine, c’est avec trois retentissants coups de canon – tirés par la Milice Vaudoise avec une pièce datant de 1838 – que le lancement officiel des vins du Clos de Tsampéhro a enfin eu lieu !

SAMEDI 23.11.2013 - 62Deux heures plus tôt, la journée d’inauguration avait commencé par un sympathique apéritif de bienvenue sous la grande tente couvrant la terrasse de l’Espace Tsampéhro et permettant de recevoir confortablement les quelques 250 invités attendus (Johannisberg 2012, cave La Romaine; médailles d’Or aux Sélection Vins du Valais et Grand Prix du Vin Suisse).

SAMEDI 23.11.2013 - 2Même notre partenaire Héli-Alps (www.helialps.ch) nous a fait le plaisir de venir nous féliciter en posant son Écureuil 130 B4 sur notre hélipad ! Cela donne un petit air de « James Bond » à Tsampéhro et nous prépare un peu à l’arrivée prochaine à la cave…de skieurs après leur journée d’héliski.

SAMEDI 23.11.2013 - 72Puis, c’est Emmanuel Charpin qui prend les choses et le micro en main pour animer une séance de dégustation des trois cuvées de Tsampéhro pour le plus grand plaisir de nos convives (ils sont venus pour ça…non ?). Exercice relativement acrobatique au vu de du nombre de verres à servir et de paires d’yeux à captiver, mais rien d’impossible pour le plus valaisan des frenchies…

SAMEDI 23.11.2013 - 149En «admirant» au passage le chai de Tsampéhro, tout ce petit monde s’est ensuite rassemblé à l’extérieur de la cave pour boire un vin chaud, assister aux fameux tirs, puis écouter la verve du Conseiller d’État Jean-Michel Cina. Que du bonheur pour les Tsampéhristes ! Un discours flatteur, drôle, presque enflammé de M. Cina, suivi par une allocution tout aussi encourageante du Président de la Commune de Lens, M. David Bagnoud.

SAMEDI 23.11.2013 - 171A la soupe ! appelle Nicolas Taillens, qui dans l’intervalle nous a préparé un magnifique buffet avec ses équipes. L’occasion enfin de s’arrêter une minute pour serrer beaucoup des mains amies et converser un peu.

SAMEDI 23.11.2013 - 84(Pierre-André Roduit, chef de l’Office valaisan de la viticulture)

SAMEDI 23.11.2013 - 207(Edith Briguet et François Genoud, Président de la Ville de Sierre)

Tout cela, avant que n’arrive une deuxième vague d’invités dans l’après-midi, réclamant à leur tour un verre de Clos du Tsampéhro. On débouche volontiers flacons sur flacons, d’autant plus que les commentaires entendus jusque là sont plutôt élogieux.SAMEDI 23.11.2013 - 214(Maurice et Anne-Dominique Zufferey, respectivement vigneron-encaveur de renom et directrice du Musée valaisan de la vigne et du vin, avec Joël Briguet)

Puis, c’est encore la Milice Vaudoise – échauffée par les épais uniformes… – qui décide d’elle-même de repartir tirer une nouvelle salve de trois coups sur Chermignon ! Bref, au final c’est facilement plus d’un millier de verres que notre petite armée de volontaires ont dû laver dans la journée…

1456502_551389144944714_1115840499_nUn Team Tsampéhro vanné par deux jours de festivités non-stop…mais heureux : on ne vit qu’une fois, comme dirait l’autre ! Vive le Clos de Tsampéhro ! (lisez aussi le compte-rendu de l’évènement par le Nouvelliste dans notre section Médias)

data_art_1970757_news624

Gala…à Tsampéhro !

Vendredi 22.11.2013 - 255Il y a un mois, la presse et les professionnels du vin découvraient les trois cuvées de l’Edition I du Clos de Tsampéhro. Vendredi 22 novembre, ce fut le tour de quelque quatre-vingt amis du projet, entouré d’une brochette de personnalités, de prendre la relève à l’Espace Tsampéhro autour d’un dîner gastronomique magistralement exécuté par le chef sédunois Damien Germanier (17/20 au Gault & Millau cette année !). Et pour marquer le coup, même le chai du Tsampéhro avait revêtu un « ptit air de fête » avant l’heure: 250 bougies…pour accueillir en douceur nos invités.

Vendredi 22.11.2013 - 158Grand honneur : nos amis Gonzague et Thierry Lurton (de la dynastie bordelaise éponyme) ont fait le voyage depuis Bordeaux.

Vendredi 22.11.2013 - 34La grande Dame de Fully était aussi présente (Marie-Thèrese Chappaz), ainsi qu’Axel Maye et son épouse (Cave Simon Maye & fils). François Murisier et Gérard-Philippe Mabilllard complétaient le tableau des « peoples » du vin, alors que du côté sportif Steve Morabito prenait quelques bons conseils auprès de Marius Robyr.

Vendredi 22.11.2013 - 84A l’apéritif, nos convives venus d’Espagne, du Luxembourg, de France, des cantons de Genève, Vaud, Fribourg, Neuchâtel et…du Valais, ont pu suivre une dégustation des vins du Clos de Tsampéhro animée par Emmanuel Charpin en duo avec un impressionnant José Vouillamoz, LE généticien des cépages. A la clé, une passion commune et communicative par deux spécialistes de l’univers des vins suisses !

Vendredi 22.11.2013 - 183A table, c’est le Tsampéhro Brut qui ouvrait les feux sur un « carpaccio de noix de St-Jacques à l’huile de vanille et pomme verte, crème prise de céleri et caviar ». Le « filet de cerf sauvage, rôti aux épices à läckerli, comme un papet vaudois, raisins et bruxelles » qui lui succèda, fondant à souhait, fit également sensation dans la salle, avec un Tsampéhro Rouge qui l’accompagna très dignement. Entretemps, c’est le Président de la Commune de Lens, David Bagnoud, puis le Conseiller d’Etat valaisan Jacques Melly qui – au-delà de leur présence à l’événement – nous touchèrent au cœur avec de très chouettes discours d’encouragement.

admin-ajax1Puis, c’est Manu Piller, maître-fromager à Semsales et ami de longue date de Joël Briguet, qui nous présenta son « Nirmont » affiné plusieurs mois au Marc de Tsampéhro (Marc de Cornalin 2011, élevé en fût de chêne): une véritable tuerie…que tenta de sublimer le Tsampéhro Blanc. Avant le dessert, ce sont encore deux autres compères qui s’emparèrent du micro: Sébastien Rey et Gilles Besse qui nous concoctèrent un mini « Al Dente » bacchique en mettant à l’épreuve trois autres invités : le québécois Bob Mongrain (entraîneur–chef du HC Sion), l’ambassadeur Nicolas Bideau (Directeur de Présence Suisse) et la genevoise Laure Drieberg. Et c’est, bien sûr, cette dernière qui remporta le magnum de Tsampéhro Rouge offert au vainqueur !

Vendredi 22.11.2013 - 297Apparition enfin – sous les applaudissements – de Damien Germanier pour nous présenter son « parfait glacé aux marrons et Marc de Tsampéhro, crème brûlée au chocolat dulcey », que les plus hédonistes accompagnèrent d’un vénérable petit verre de…Marc de Tsampéhro.

DESSERTSoirée très émouvante pour les Tsampéhristes…et petite engueulade de Vincent Tenud le lendemain matin: il paraîtrait qu’une forte odeur de havane flottait dans le chai à son arrivée…

Vendredi 22.11.2013 - 16

« Coming out » Tsampéhro ?

IMG_1598

Fait ! Le 4 novembre dernier, une cinquantaine d’amis du vin – restaurateurs, sommeliers, marchands, journalistes – ont répondu présent pour la première dégustation officielle des vins du Clos de Tsampéhro. Moment à la fois très attendu, mais forcément aussi redouté par le Team Tsampéhro. Le fait que les vins de l’Edition I soient quasi-épuisés, ne devait pas empêcher une «rencontre» avec quelques-uns des palais les plus avisés de Suisse pour partager, apprendre et avancer. Au final, des commentaires vraiment encourageants, une solidarité bienvenue sur la démarche, une présence sur les cartes des vins de maisons prestigieuses et…le plein d’énergie positive pour les tsampéhristes. L’occasion également d’un véritable échange humain, forcément plus « vivant » que par technologies interposées. Rendez-vous est d’ores et déjà fixé dans douze mois pour découvrir une prometteuse Edition II ! Et en attendant, un aperçu en quelques photos de l’évènement ainsi que plusieurs retours sympas à découvrir dans notre section « Médias » (Canal9, 24 Heures, Le Temps, Hôtellerie et Gastronomie Hebdo, vinsconfédérés.ch, jacquesperrin.ch, thomasvino.ch).

IMG_1539b

Jérôme Aké (Auberge de l’Onde, St-Saphorin) et Jacques Perrin (Cave SA)

IMG_1815

Réza Nahaboo (Le Pas de L’Ours, Crans-Montana), Thibault Blanchetière et Geoffrey Bentrari (Hôtel Président Wilson, Genève)

IMG_1657

Ellen Wallace (genevalunch.com), Dominique Fornage (Nobilis, Sion) et Corinne Clavien (Oenologue Cantonale, Valais)

IMG_1581

Damien Germanier (Damien Germanier, Sion) et Sébastien Donati (L’Argilly,Vex)

IMG_1611b

Jean Solis (Vins et Eaux-de-Vie d’Exception, Pully)

IMG_1768b

Jacques Bovier et Nicole Theler (La Sitterie, Sion), Jean-Marie Theler (Le Coq en Pâte, Sion)

IMG_1743

Une assemblée concentrée…

IMG_1774

Richard Pfister (Revue l’Objectif) et François Gauthier (Cave de Reverolle)

IMG_1794b

France Massy (Le Nouvelliste) et Pierre Crepaud (Le Mont-Blanc, Crans-Montana)

IMG_1892

L’équipe du Clos de Tsampéhro au complet !

Le Brut touche au but…

SONY DSC

L’élaboration d’un grand vin effervescent requiert une discipline de tous les instants: du choix précis de la date des vendanges à la finesse des pressurages, de la stricte sélection des moûts à la composition de la liqueur de tirage, chaque étape doit faire l’objet d’attentions spécifiques. Dans le cas du Tsampéhro Brut Edition I, une maturité optimale des trois cépages de l’assemblage (Chardonnay, Pinot Noir et Petite Arvine) a été assurée par Joël Briguet. Puis, un pressurage délicat et une élimination rigoureuse des « jus de tête et de rebêche » (opération qui réduit le volume de jus de près de 30%…) ont été conduits par Vincent Tenud. Ainsi, au début de l’année 2012, un vin de base prometteur a été pris en charge par Xavier Chevallay à Genève – grand spécialiste de l’élaboration de vins effervescents – pour effectuer la « prise de mousse » selon la méthode traditionelle. Cette seconde fermentation du vin fini en bouteille, initiée par l’adjonction d’une liqueur de tirage (contenant des levures et un peu de sucre), va générer l’effervescence en la transformant en alcool et en gaz carbonique. Puis durant presque deux ans, les fines lies (levures qui ont rendu l’âme…) vont progressivement donner au Tsampéhro Brut ses lettres de noblesse, en agissant sur la finesse de l’effervescence et sur le caractère aromatique et sensoriel du vin. Enfin, l’ultime opération (le dégorgeage) s’est déroulée récemment, avec le retrait de la bouteille du dépôt de lies, auquel on a délicatement substitué une liqueur de dosage, très légèrement sucrée toutefois (à 3g/l pour un caractère Extra-Brut)…fin prêt pour la livraison (dès le 23 novembre) !

Projecteur sur…Tsampéhro

SONY DSC

A quelques semaines de nos évènements de lancement des vins du Clos, la cave La Romaine et l’aventure du Tsampéhro bénéficient d’une petite couverture presse sympa. Découvrez les articles parus récemment dans notre rubrique Médias, notamment ceux du magazine Encore (supplément du « Matin Dimanche »), du cahier spécial de L’Hebdo, de L’Illustré (avec Damien Germanier et son 17/20 au Gault & Millau !) ou encore du journal Sixième Dimension de Crans-Montana.

Incubateurs en chêne…pour Rouge et Brut !

SONY DSC

La « maternité » du Clos de Tsampéhro dispose désormais de six « incubateurs » supplémentaires, depuis l’installation d’autant de nouvelles cuves tronconiques en chêne « Garbellotto » et d’un système de gestion thermique cuve par cuve. Leur petite taille (1’000 litres) permet d’agir avec la plus grande délicatesse et dans le respect de la matière première lors des opérations de pigeage et de remontage. Le chêne offre, dès les premiers jours de cuvaison, la garantie d’un environnement propice aux échanges d’oxydo-réduction et à la métamorphose aromatique des composés phénoliques. Quant à la maitrise des température, elle permet d’intervenir de manière ciblée lors des besoins en froid (macérations préfermentaires, stabilité des températures de fermentation, stabilisation tartrique) ou en chaleur (activation hivernale des fermentations malo-lactiques). Même si ces cuves serviront majoritairement le Tsampéhro Rouge, une de ces nouvelles recrues s’est vue confier tout récemment la fermentation du Tsampéhro Brut- Édition III ! En effet, dans la grande tradition oenologique champenoise on vinifie de préférence sous bois. Malheureusement, aujourd’hui seule quelques maisons de Champagne de prestige et quelques artisans « afficionados » pratiquent encore ainsi…nous avons choisi de leur emboiter le pas et nous réjouissons de partager bientôt cette évolution avec vous.

Edition I – le choc…

SONY DSC

Alors que la récolte 2013 (Edition III) achève lentement sa maturation au coeur des trois hectares du Clos de Tsampéhro, c’est l’Edition I du Tsampéhro Blanc et Tsampéhro Rouge qui a récemment pris ses derniers quartiers ! La mise en bouteille est l’ultime étape que signe l’oenologue – en l’occurrence Vincent Tenud – dans le long travail de transformation et d’accompagnement qu’il effectue après chaque vendange. C’est un processus plus sensible qu’il n’y paraît et l’inquiétude était palpable malgré l’expérience déjà accumulée sur plusieurs centaines de mises…C’est aussi un moment traumatisant pour le vin qui va connaître sa « maladie de la bouteille »: en effet, l’embouteillage représente un choc et sur une période de quelques semaines à quelques mois (selon sa concentration en tannins), le vin se présentera sous une forme ingrate, comme « fatigué »…Il nous faudra donc attendre encore un peu avant de pouvoir empoigner une de ces plantureuses bouteilles et en extraire un des bouchons « pleine fleur » (54mm x 25mm) choisis par Emmanuel Charpin pour escorter nos flacons (surface plus importante et surtout parfaitement lisse, synonyme de qualité et de meilleure tenue dans le temps). C’est donc aussi pour assurer à cette Edition I un indispensable temps de repos que nous ne livrerons les premières caisses qu’à partir du 23 novembre. Patience !

Soleil…pour la guérite Tsampéhro

SONY DSC

Chantier d’été autour d’une des cabanes de vigne du Clos de Tsampéhro, appelée à devenir bientôt un espace d’accueil pour nos amis et visiteurs au cœur même du vignoble. Celle-ci est donc la première à avoir bronzé et pris une belle teinte Terre de Sienne, les autres suivront au gré des disponibilités des artistes-peintres du Team Tsampéhro. Notre guérite a accueilli sur son toit quatre panneaux solaires qui l’alimentent depuis lundi dernier en lumière « bio » et permettent également à notre petit frigo de rafraîchir quelques flacons de « La Romaine », en attendant ceux du Clos de Tsampéhro ! Et pour les froides journées d’entre-saison à venir, c’est une autre énergie naturelle qui nous laissera peut-être « buller » avec vous à la cabane: les sarments de vigne et le bois qui alimenteront l’antique poêle norvégien que nous venons aussi d’y installer. Reste encore à faire réaliser un banc d’angle bien confortable par notre menuisier fétiche (son travail d’orfèvre est à découvrir bientôt dans la salle de dégustation du Tsampéhro…). Santé !

« Bal des Débutantes »

SONY DSC

Nos bouteilles se préparent lentement pour leur « Bal des Débutantes » ! Restait encore à leur offrir une parure à même de susciter l’émotion de leur futurs partenaires-dégustateurs. Un peu comme dans l’antichambre d’un grand couturier, nous avons admiré l’autre jour – très béatement il faut l’avouer… – la venue au monde des étiquettes des vins du Clos de Tsampéhro sur les rotatives conduites par des sérigraphes un brin décontenancé par tant de « Aah » et de « Oh »… L' »habit » se veut élégant et sensuel, à la texture délicatement gaufrée, à même de révéler une touche de l’idéal qui sous-tend toute l’aventure du Clos de Tsampéhro. Dans la plus pure tradition de la haute-couture parisienne, notre français Emmanuel Charpin a subtilement retouché les premières ébauches in situ, afin obtenir la coupe la plus parfaite pour les futurs flacons. Pour parfaire la mise en scène, les coiffes en étain et les bouchons sélectionnés attendent déjà impatiemment à la cave. Tout est donc désormais en place pour envisager – fin août- leur premier Grand Défilé… sur la chaîne d’embouteillage.

Opération « S »

????????

Alors que les grappes qui serviront à élaborer – déjà ! – l’Édition III du Clos de Tsampéhro poursuivent leur métamorphose dans le vignoble, l’opération « S » a été réalisée pour l’Edition I. « S » comme « Soutirage » des barriques, première grande étape qui va nous amener progressivement vers la mise en bouteille autour de la mi-août. Une phase délicate dont le but est de marier les différents vins et cépages élevés jusqu’alors séparément dans les fûts du Chai. Chacune des sept pièces de vin rouge et de deux pièces de vin blanc sont donc soigneusement vidées de leur précieux contenu pour rejoindre une cuve d’assemblage et aboutir ainsi à la cuvée finale. Après une dizaine de jours de « repos », une très légère filtration permettra de préparer le vin à investir son prochain espace de vie: le flacon !

Team Tsampéhro chez…Boutes

????????

« Voyage d’étude » à Bordeaux à la mi-juin pour le Team Tsampéhro se terminant par une visite exploratoire de la tonnellerie Boutes. Toujours fascinant de se confronter aux différentes pratiques des clients internationaux: fonds de barrique « chauffés » pour les américains (seulement les douelles pour les européens), bois de chênes abattus uniquement « en lune descendante » pour les chinois, cerclages de couleur pour les espagnols, ajout des finitions traditionnelles pour les châteaux bordelais comme l' »esquive » (trou réalisé sur le devant du fût pour les soutirages), les « codres » (cerclages en châtaignier pour protéger le fût lors du roulage) ou encore la « barre de fond » (planchette de renfort en pin placée sur les fonds et fixée par des chevilles en châtaignier). Et bien sûr contenance de tout type de volume selon les traditions ou les caprices des vinificateurs…Intéressant aussi de constater que – sur la dizaine de grands domaines visités durant le voyage – le nombre de tonneliers sélectionnés par chacun oscille toujours entre quatre et six. Une diversification des « styles » ou peut-être une méfiance vis-à-vis des exclusivités trop marquées…Au Clos de Tsampéhro, nous travaillons déjà avec les tonnelleries Saury pour le Tsampéhro Blanc et Adour pour le Tsampéhro Rouge, mais notre « petit doigt » nous dit qu’un troisième fournisseur pourrait les rejoindre en 2014…

 

Optimisation fiscale…

SONY DSC

La « part des anges » évoque poétiquement le phénomène d’évaporation d’une petite quantité de vin de chaque barrique lors de la phase d’élevage. Pour éviter que le vin ne s’oxyde au contact de la poche d’air ainsi créée, on « ouille » en France ou on « recape » en Suisse, ce qui consiste simplement à rajouter régulièrement du vin dans chaque fût. Afin de réduire cet « impôt ecclésiastique », mais aussi de favoriser une maturation optimale des vins, il est essentiel de maintenir une hygrométrie constante et adaptée dans le chai. Dans sa quête d’excellence, le chai du Clos de Tsampéhro se dote d’une installation innovante et « sur mesure »: une conduite cintrée en acier inoxydable qui diffusera bientôt une vapeur d’eau ionisée et osmosée, alimentée par un générateur complexe de « brouillard ». Le système se gère de manière autonome grâce à l’implantation d’une sonde hygrométrique au cœur du chai permettant ainsi de garantir les  80% d’humidité requis. Pourvu que les anges ne soient pas trop rancuniers…

Hélicoptère…bio!

Helico

© Air Glaciers

Le vignoble valaisan, très morcelé et planté en terrasses difficilement accessibles, figure parmi les plus escarpés du monde. Dans ce contexte particulier, l’hélicoptère est depuis une vingtaine d’année un allié efficace. Il s’est progressivement adapté à l’exigence des vignerons d’adopter une approche plus écologique, notamment en diminuant progressivement la quantité de produit de traitement par hectare mais aussi par une consommation de carburant en baisse. Pour le Clos de Tsampéhro – en partenariat avec Air Glaciers – un pas supplémentaire est franchi avec notre participation pionnière dans un nouveau programme de lutte biologique héliportée. Ce programme spécifique garantit une approche respectueuse des vignes en renonçant à l’usage de toute matière active de synthèse dans les traitements effectués. C’est plus onéreux…mais évidemment plus en ligne avec nos valeurs. Le mois de mai 2013 marque donc la première étape d’une opération qui combine « techno » et « bio ». Des contrôles réguliers seront effectués par Joël Briguet jusqu’à la maturation du raisin et un bilan final sera partagé en fin d’année avec Air Glaciers…et avec vous.

Pré-commande Edition I

dépliant.indd

Pour les malheureux qui ne pourraient pas se rendre aux Caves Ouvertes de « La Romaine » et qui souhaitent néanmoins passer commande de l’Edition I (Vendange 2011) du Clos de Tsampéhro, vous trouverez ci-dessous les offres qui seront à disposition et pouvez nous faire suivre votre pré-commande tout simplement par courriel à notre adresse info@tsampehro.com.

Offre spéciale en pré-commande (valable jusqu’au 30 juin 2013):

  • 1 bouteille de chaque cuvée (3 bte au total) Clos de Tsampéhro (coffret bois)
    à Fr. 139.- (au lieu de Fr. 155.-)
  • Clos de Tsampéhro Rouge (caisse bois 6 bte)
    à Fr. 419.- (au lieu de Fr. 474.-) 
  • Clos de Tsampéhro Blanc (caisse bois 6 bte)
    à Fr. 199.- (au lieu de Fr. 228.-)
  • Clos de Tsampéhro Brut (carton 6 bte)
    à Fr. 199.- (au lieu de Fr. 228.-)
  • 1 caisse de chaque cuvée Clos de Tsampéhro (18 bte au total)
    à Fr. 799.- (au lieu de Fr. 930.-)
  • 1 magnum Clos de Tsampéhro Rouge (caisse bois)
    à Fr. 149.- (au lieu de Fr. 169.-)

(livraison franco-domicile dès Fr. 500.- de commande; les prix départ cave des vins du Clos de Tsampéhro sont fixés à Fr. 79.- l’unité pour le Tsampéhro Rouge et Fr. 38.- l’unité pour le Tsampéhro Blanc et le Tsampéhro Brut)

Moment « fou » pour Tsampéhro !

SONY DSC

Les dates des Caves Ouvertes de Printemps en Valais vont coïncider avec un moment « fou » pour les quatre « tsampéhristes »: le lancement quasi-officiel de l’aventure Clos de Tsampéhro ! En effet, durant les dégustations à la cave « La Romaine » à Flanthey (9, 10 et 11 mai de 11h à 19h),  il sera déjà possible de visiter le Chai flambant neuf du Tsampéhro, de faire connaissance avec les partenaires du projet et…de passer directement commande de la première édition des vins du Clos.

Après deux ans d’élevage, l’Edition I (Vendange 2011), produite en quantité très limitée, sera proposée en pré-commande à des conditions avantageuses et permettra d’assurer une allocation à toutes les personnes amies et intéressées par le projet. Les vins seront livrable dès les prochaines vendanges terminées, et disponible lors de l’inauguration officielle du Clos de Tsampéhro, qui se déroulera quant à elle les 22 et 23 novembre.

Nous sommes anxieux bien sûr, mais aussi très fier de pouvoir bientôt partager avec d’autres passionnés notre petit grain de folie…et le fruit de tant d’efforts.